Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

CMD : traverser la rue

L'art du Conservatoire

Le couloir qui traverse la Cité de la musique et de la danse, entre les portes d’entrée sur la façade vitrée, qui encadre et fait écho à Saint-Jean-des-Vignes en face, et la porte du fond, a été conçu par son architecte Henri Gaudin comme une « avenue ». C’est plutôt une rue, qui change de largeur et de forme, contourne un escalier et s’ouvre sur la « place » de la billetterie et du bar. Ce lieu de passage sépare l’auditorium public du Conservatoire pour les élèves.

Le spectateur qui entre par la porte de devant reconnaît à droite les sas d’accès de la grande salle de concert en bas et en haut de l’escalier. Mais toutes les petites portes à sa gauche, celles du Conservatoire, restent quelque peu mystérieuses, s’ouvrant sur des couloirs avec d’autres portes, et des escaliers qui montent jusqu’à la passerelle vitrée qui traverse la rue et relie les deux parties du bâtiment.

Les élèves du Conservatoire connaissent ce dédale de salles de cours comme leur poche. Ils vont aussi en face ; mais le public qui vient aux événements dans le grand auditorium ne pénètre qu’exceptionnellement de l’autre côté.

Benoît Wiart, directeur de la CMD

A son ouverture en 2015, une direction bicéphale était prévue pour la Cité de la Musique et de la Danse (« la CMD »). Le premier responsable du « pôle Diffusion », c’est-à-dire des concerts, est parti en 2016, et lorsque Philippe da Silva, directeur du Conservatoire, a pris sa retraite du « pole Enseignement » au printemps dernier, Benoît Wiart a pris en main les deux activités. « C’est plus logique » admet-il.

Avant de prendre le poste ce corniste de formation, qui a déjà joué à Soissons, avait créé et dirigé l’Ecole intercommunale de musique de la Thiérache du Centre.

Il parle avec tant de clarté et volonté de ses projets pour la CMD qu’il est évident que pour ce musicien l’administration d’un tel ensemble, loin de peser, est justifiée par la musique qui en émerge.

Depuis son arrivée, il a voulu rapprocher les deux pôles de la CMD, par la diffusion d’un programme d’événements musicaux au Conservatoire en parallèle au programme « officiel » d’événements dans la grande salle.

Il propose d’attirer vers des événements présentés par le Conservatoire aussi bien les fidèles de « la grande salle » que ceux qui apprennent dans les salles de cours. De telles activités reflètent aussi un aspect important du rôle de la CMD, celui d’atteindre un public toujours plus large, dont celui qui n’a que peu d’accès à la musique. Jouer un instrument c’est s’ouvrir à un monde de richesses insoupçonnées et à un épanouissement personnel.

Benoît Wiart assure que ce programme musical sera « d’aussi haute qualité que celui de l’auditorium. Il y a plus de souplesse pour ces activités que pour le programme de la CMD, fixé pour la saison. »

La démarche est construite sur deux axes. Il y a des « Journées » pour mettre en valeur un instrument, clarinette, contrebasse, piano, avec des récitals, master-classes et auditions. « Cela demandera parfois un long travail de préparation » explique Benoît Wiart, « et parfois cela peut se faire assez rapidement. » La Journée consacrée au piano s’étale même sur deux jours, comprenant un récital par Eleonora Spina, professeur au Conservatoire, et Michele Benignetti, professeur à celui de Saint-Quentin, primés aux Global Music Awards américains.

L’autre innovation est « En scène », un rendez-vous régulier avec des élèves qui se présenteront devant le public. C’est aux élèves de proposer une prestation et à leurs professeurs de valider ces propositions. Benoît Wiart précise qu’il ne s’agit pas d’auditions, mais d’accoutumer les élèves l’expérience à se trouver devant le public.

Il y a d’autres temps forts: une première participation à la « Nuit des conservatoires », la poursuite celle de la « Nuit des musées », et surtout « Les incroyables aventures de Mister Fogg », récit inspiré par « Autour du monde en 80 jours » et conté par Vincent Dussart, metteur en scène de la compagnie de l’Arcade et professeur de théâtre au Conservatoire, avec un orchestre composé de professeurs et de musiciens de l’orchestre Les Siècles. « Un vrai spectacle jeune public » selon Benoît Wiart. Il rappelle que les professeurs sont à la fois « des artistes et des enseignants ».

D’autres occasions se présentent. Un concert des Siècles a permis au sextuor de cordistes de l’orchestre, « La Pléiade », de passer une journée avec les élèves et de donner un récital dans l’amphithéâtre du Conservatoire. La Journée de la Clarinette verra l’Harmonie Municipale de Soissons se produire pour la première fois à la CMD.

Les Conservatoires de Lens et de Soissons présentent deux séances d’« improvisation générative » ; cette discipline, couvrant toutes les formes musicales, implique une improvisation par rapport à l’écoute de musique écrite.

Enfin, un « Projet danse contemporaine, architecture et photographie » a lieu en juin.

C’est simple : pour avoir accès à toute cette musique, il suffit de traverser la rue.

Journée de la Contrebasse, 7 avril ; Journée de la Clarinette 14 avril, Weekend autour du Piano 26 mai

En scène, de 18h30 à 19h15 dans l’amphithéâtre, les 30 janvier, 13 février, 13 mars, 3 avril, 15 mai, 5 et 26 juin

Nuit des Conservatoires, 26 janvier à partir de 21h

Improvisation générative, les 17 février et le 31 mars

Les incroyables aventures de Mister Fogg le 29 mars, à 10h et 14h

Nuit des Musées, 25 mai

Projet danse contemporaine, architecture et photographie, le 20 juin à St-Jean-des-Vignes, à coïncider avec

Portes ouvertes  (« Toutes les portes le seront sans exception ! » ajoute le Directeur.)

www.citedelamusique-grandsoissons.com/

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr