Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

Karine Deshayes : de Mozart à Rossini en mezzo

L'art du chant

La chorale venue des ateliers en amont du concert

L’auditeur au récital de la mezzo-soprano Karine Deshayes à la CMD pouvait, selon ses préférences, s’attendre à être bouleversé par les airs de Mozart ou ébloui par ceux de Rossini. Il y aurait les mélodies de celui-là, presque comptines d’enfants à développer de façon presque ludique, fantaisiste et irrésistible, ou thèmes atteignant la transcendance, et par lesquels le compositeur et l’auditeur partagent les mêmes profondeurs. Il y aurait aussi le bel canto de celui-ci, ces déluges de notes par lesquels une cantatrice démontre puis dépasse la virtuosité.

Karine Deshayes accompagnée par Dominique Plancade, avec Pierre-Alain Braye-Wepp, présentateur des Concerts de Poche et compositeur, qui tourne les pages

Karine Deshayes, accompagnée par Dominique Plancade au piano, a fait admirablement face aux défis. Le pianiste a travaillé avec modestie et conviction, avec le sourire et un regard attentif vers la soliste.

La surprise a été l’impact, entre les airs d’opéra, de trois chansons de Rossini, qui ont mis en valeur la nature ronde et riche de sa voix. Elle a pu les chanter avec une grande simplicité, presque inattendue au milieu d’airs plus dramatiques.

Pour Mozart, quelques passages entre registres de voix se sont fait remarquer, alors que Karine Deshayes a chanté Rossini avec la fougue impeccable d’une soprano, mais la voix chaude et arrondie d’une mezzo.

L’air de Sémiramide a été le « bouquet », comme ceux par lesquels se termine un feu d’artifice. La soliste pouvait s’arrêter ; on l’imaginait épuisée. Mais non : elle s’est lancée dans un second bouquet, en bis, et quel bis ! : Una voce poco fa, l’air de Rosine du Barbier de Seville, musicalement spectaculaire et pleine d’espièglerie. Les auditeurs ont été comblés et l’ont fait savoir.


« Pas d’ateliers sans concert ; pas de concert sans ateliers » : pour Gisèle Magnan, directrice des Concerts de Poche, association organisatrice du récital de Karine Deshayes, c’est la règle de son action. Chaque concert s’accompagne en amont de formations dont l’intention est d’ouvrir à la créativité et la pratique musicales des publics scolaires et adultes qui n’en ont pas l’habitude.

Depuis avril une classe de CE2 de l’école Michelet répète, en parallèle d’un groupe d’adultes du centre social Saint-Crépin, sous la direction de Karine Tassan. Ils se sont retrouvés en première partie du concert. Ils ont chanté, en accompagnant les paroles par des gestes et mouvements, générant une ambiance exubérante. Après, ils ont rejoint les autres spectateurs dans la salle, ayant parfois plus de mal à écouter la musique que d’en faire.

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr