Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

La musique : de Portes-Ouvertes en Fête

L'art de faire la musiquel

Violoncellistes avec leur professeur Martin Barral

Owen Liu joue Chopin à la CMD.

Pendant deux jours le monde de la musique à Soissons s’est montré et fêté. La journée Portes Ouvertes du Conservatoire a eu lieu la veille de la Fête de la Musique.

Dans toutes les salles et tous les recoins de la Cité de la Musique et de la Danse, du grand auditorium aux salles de cours, des élèves ont fait entendre – ou pour les danseurs voir – ce qu’ils apprenaient. Tout n’était pas parfait, et il y avait, à côté de performances impressionnantes, des hésitations et des recommencements. L’objectif étant d’encourager des inscriptions aux cours, cette réalité avait un sens. Le néophyte, enfant ou adulte, se rend compte qu’il ne s’agit pas de devoir émuler les meilleurs, mais de s’engager sur le long chemin vers la perfection, semé d’erreurs pour chacun.

Le message était clair : « Voilà ce qui s’apprend chez nous ; si une envie te prend, inscris-toi donc pour un cours, et deviens musicien » – ou danseur ou chanteur ou compositeur.

Isabelle Fontaine joue à la cathédrale.

Parmi les multiples prestations : un groupe de violoncellistes sous la direction et avec la participation de leur professeur Martin Barral ; Gilles Dulauroy, responsable de formation musicale, qui fabriquait des kazoos dans la « rue » de la Cité, en donnant un mini-cours à chacun des destinataires ; des élèves de piano se succédant à l’instrument dans l’amphithéâtre, dont Owen Liu qui a joué une Nocturne de Chopin.

Le lendemain de cette illustration à de multiples facettes du processus d’apprentissage, la musique a été encore à la fête. Des solistes et ensembles ont occupé le centre-ville, de la chapelle Saint-Charles jusqu’au bord de l’Aisne, faisant de la musique partout, même dans la rue. Dans la plupart des cas il s’agissait d’amateurs, ceux qui jouent ou chantent pour se faire plaisir, ou pour relever un défi, ou pour partager une activité sans en faire un métier

Quelques événements vécus : le Cercle Musical à la chapelle Saint-Charles, c’est la tradition ; Isabelle Fontaine à l’orgue de chœur de la cathédrale, pendant la longue attente de remise en état des grandes orgues ; les chorales dans la nef de Saint-Léger, dont A tout chœur de l’association ACS ; les artistes, jeunes et adultes, qui se succédaient sur la scène montée à côté de la terrasse de café, hélas provisoire, avec ses tables dans l’ombre des arbres.

La chorale A tout chœur à Saint-Léger

Comme la journée Portes-ouvertes à la CMD, l’objectif a été moins d’époustoufler le public que de l’inciter à aimer les musiques, en écoutant ou en jouant. C’était également l’occasion pour les musiciens de trouver un public.

Portes Ouvertes dans un établissement d’apprentissage de la musique, fête populaire autour de l’activité musicale : tous ces musiciens se rejoignent dans une envie de mettre en pratique leur amour de la musique.

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr