Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

Maisons vides à l’Office de tourisme

L'art de l'immobilier d'art

L’Office de tourisme de Soissons prend une étrange allure d’agence immobilière. Sur les murs sont accrochées des images numérotées d’une douzaine de maisons, renvoyant à la liste des prix d’achat.

L’étrangeté vient de l’état miséreux voire insalubre de ces maisons, bicoques plutôt que pavillons, cabanes plutôt que villas.

En réalité c’est une exposition de tableaux par Migas Chelsky (Michel Gasqui en ville), qui maintient son long regard sur des maisons vides, où personne n’habite plus.

Plus que des peintures ce sont des constructions, car il utilise du carton ondulé collé pour imiter la tôle tant utilisée là où la misère sévit. Une autre maison est en brique. « J’ai découpé chaque brique individuellement, avant de les peindre ensemble. »

Pourquoi reste-t-il préoccupé par ce sujet ? « Cela concerne une douleur personnelle, mais aussi sociale. Ces maisons ont abrité des pauvres, des immigrés. »

Six tableaux sont alignés côte à côte, se touchant presque. L’artiste a pensé, par ce rapprochement, créer une rue. « Mais c’est raté ! » dit-il en riant. Sans doute une rue a-t-elle une cohérence que ne peut pas recréer une série d’images disparates. Mais le rapprochement des images intensifie leur impact.

Les maisons sont misérables, mais jamais laides. Parfois les anciens habitants ont montré de l’ingénuité, en ajoutant par exemple un étage sur un toit en pente. Dans une ancienne boutique, des livres sont entassés comme une tour chancelante dans une vitrine, et l’autre est remplie des restes de l’ancien étalage.

Les maisons de Michel Gasqui sont vides. Mais elles ne sont pas réellement abandonnées, destinées à tomber vite en ruines. Aucune porte n’est laissée ouverte. Les résidents les ont fermées ; ils ont peut-être tourné la clef ou enclenché le cadenas avant de partir. Pourquoi et comment ils sont partis ? La réponse serait du domaine de l’écriture.

Exposition ouverte jusqu’au 31 juillet.


 Michel Gasqui appartient aux Artistes Axonais Associés, qui ont déjà exposé à l’abbaye Saint-Léger et à Saint-Quentin. Trois nouvelles manifestations sont prévues, à Bagnolet en octobre, dans la chapelle Saint-Charles de Soissons à Noël, et en Baie de Somme en 2018.

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr