Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

Mary : un album en chantier

L'art de la chanson

OLYMPUS DIGITAL CAMERADans ses chansons, Mary aborde constamment un dilemme universel : comment se concilier avec soi-même ?

« Mary » est Jean-Philippe Mary, qui a choisi ce nom en musique pour sa simplicité, mais aussi pour son ambivalence. Il met ainsi en question l’étiquette que chacun de nous porte pour définir son état civil, en présupposant son genre et tout ce qui s’y attache, comportement, intérêts, désirs. Mary veut se libérer pour dire l’essentiel, à un niveau profond de la sensibilité, là où les conflits, espoirs, joies et barrières internes agissent.

Ses chansons ne sont pas tristes, mais elles parlent de la tristesse née de l’écart entre ce qu’on est et ce qu’on veut être, entre le chemin du quotidien et celui des aspirations. Dans « Ma bonne étoile » il parle de « la sensation de prendre le mauvais train ».

« Je fuyais les miroirs » : encore pire que de se tromper est de se voir le faire. Et pourtant, dit-il dans chanson après chanson, seule la rencontre entre lui et son reflet peut résoudre le dilemme. « Mon pire ennemi » écrit-il « c’est moi-même. » La paix est à faire entre les deux. Sa musique raconte cette quête.

« Etre là », le titre de son premier album sorti en 2015, indique la solution, d’une simplicité qui cache sa complexité : se retrouver dans le moment, sans la souffrance qui reste du passé ni la peur de l’avenir qui se cache. Etre là.

Son regard sur la condition humaine n’est jamais pesant. L’ironie flotte dans l’air. La musique qui accompagne les paroles prend les rythmes reggae, pop, rock, folk. Il ne s’agit pas de les contredire, mais de prendre le contrepied.

« Etre là » était conçu pour sa « loop station », qui lui permettait, en solo, d’ajouter couche sur couche instrumentale, et couronner cet accompagnement avec la voix.

Depuis, il a rencontré un groupe. « Au milieu d’un repas amical avec le guitariste Olivier Legrand, le bassiste Arnaud Leroy et le batteur Hubert Calcif, ils m’ont soudain proposé de travailler avec moi sur mes chansons. » Le monde solitaire d’un auteur-compositeur-interprète allait s’ouvrir.

Comment écrit-il ? « Une idée, une envie d’écrire me prend, puis je tente un accompagnement. Je travaille tard, le lendemain je vérifie si ça va. Je me sens bien, j’aime avoir une chanson en chantier. » La créativité lui sied.

A présent il prépare deux nouveaux albums, « Ombres ou lumières » avec de nouvelles chansons, et « Parler aux arbres », album acoustique reprenant autrement des numéros des deux autres, dans un registre simple et chaleureux.

Pourquoi « Ombres ou lumières » ? « Parce que la vie est tout à la fois soleil et nuit, colère et tendresse, chaleur et frissons, solitudes et complicités. En permanence, je vais et viens entre ombres et lumières. Mon équilibre est là. Ma musique est là. »

Mary a lancé une souscription en ligne sur KissKissBankBank pour financer une partie de ce double projet, dont l’achat de matériel pour pouvoir enregistrer en toute tranquillité, sans avoir recours aux heures tarifées d’un studio.

Le site de Mary : http://www.marymusic.fr/

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr
Power by

Download Free AZ | Free Wordpress Themes