Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

Mary : une ombre sur la lumière, une lumière dans l’ombre

L'art de la chanson

Mary sort son deuxième album « Ombre ou lumière » le 24 février à Soissons

Admettons-le tout de go, pour moi Mary le chanteur est encore plus ami que musicien. Oh, seulement un petit peu, car l’homme et le musicien se confondent, et je le trouve dans ses chansons tel que je connais dans la vie. Mais il faut par honnêteté déclarer cet « intérêt », avouer que pour moi il est Jean-Philippe plus que Mary, et que mon regard sur ses nouvelles chansons est nuancé par le fait d’avoir été témoin du long chemin qu’il a parcouru pour les mettre en mots et en musique.

A chaque rencontre nous en parlions, en commençant par les idées et brouillons qui proliféraient. Cela lui est arrivé de concevoir une chanson entière dans une nuit, comme de changer du tout au tout après avoir composé la musique.

Quand il n’était pas satisfait, il retravaillait sans répit. L’inspiration pour « Quand tu nais Terrien » vient d’une phrase aperçue sur une affiche à Besançon, longuement développée  pour élaborer ses homonymes : « Quand tu n’étais rien, quand tu nais t’es rien », . Le dernier couplet, où on passe de la naissance à la mort, lui a pris les quatre heures de train entre Paris et Montpellier.

L’album s’appelle « Ombre ou lumière ». Mary relève ainsi la dualité de la vie, qui s’assombrit ou s’éclaircit selon les circonstances, l’état d’esprit. Dans ses chansons l’ombre et la lumière s’opposent, se remplacement, parfois s’interpénètrent. Aucune des deux n’est définitive, tant que la vitalité sourd. Il peut toujours y avoir une ombre sur la lumière, une lumière dans l’ombre. J’ai vu Jean-Philippe céder à l’ombre, je l’ai vu retrouver la lumière.

Ses chansons reflètent ses valeurs, ses espoirs, ses déceptions. Il ne dénonce pas : « Se perdre » traduit seulement la souffrance de ceux qui se jettent sur les mers du monde pour échapper au mal, en risquant de tomber sur le pire.

Mary – nom de famille dont il a fait son nom dans la musique, un petit brouillage des premières différenciations venues – est-il parolier ou poète ? Cela vaudra la peine de lire ses paroles sur le site www.marymusic.fr, disponibles dès la sortie de l’album. « S’en remettre aux astres », par exemple, ne révèle pas tout à l’écoute, seulement à la lecture.

Un des titres vient de nos échanges. Je parlais d’un sujet sur lequel je voulais écrire : « mon visage secret ». Jean-Philippe a aimé l’expression et l’a utilisée pour composer… « Ton visage secret ».

Je suivrai ton visage secret, au fond des forêts
Je boirai à tes lèvres carmin, goûterai leur vin,
Je plongerai dans tes yeux émeraude, j’y oublierai l’aube.

« Mon » ou « ton » ? Derrière le changement j’imagine qu’il peut s’agir, non pas d’une femme quelconque, mais de sa propre femme intérieure, celle qu’il faut reconnaître pour rencontrer pleinement l’autre, la femme de l’extérieur. Jean-Philippe y cherche Mary.


Le samedi 24 février « Ombre ou lumière » sera disponible aux librairies Inter Lignes et du Centre, et en ligne sur les plateformes d’écoute ; les liens seront sur le site www.marymusic.fr.

Le samedi 17 mars à partir de 14h à Inter Lignes : dédicace de l’album et présentation de quelques titres en version acoustique.

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr