Bimensuel gratuit d'informations locales du Soissonnais

Patricia Poulain : l’œil ouvert

L'art de la photo

Le mot familier « instantané » pour désigner une photographie n’a pas été choisi sans raison. A la différence de l’auteur pesant longuement ses mots, le compositeur travaillant et retravaillant sa partition, le peintre retouchant à l’infini ses traits et couleurs, un photographe n’a que quelques centièmes de seconde pour fixer son image.

Mais le mot « instantané » pourrait s’appliquer aussi à la dernière exposition de la photographe Patricia Poulain. Pendant une seule journée elle a exposé ses photos chez Prink, pour marquer le sixième anniversaire du magasin. Elle les a installées le matin et enlevées le soir.

Revenue à Soissons après de longues années à l’étranger, elle y a commencé par exposer ses photos de Dublin à la Bibliothèque. A présent elle anime un atelier de photo à l’Ejc, et ses propres photos ont été exposées à différents endroits de la ville.

Pour cette exposition, elle a choisi de se balader dans de Soissons, l’œil ouvert et en compagnie de son téléphone portable, pour attraper ses détails.

Une image comme une peinture hyper-réaliste

Ses images ne détournent pas la réalité pour intriguer ceux qui les regardent. Elles sont honnêtes, montrent simplement ce qui est. Mais par son choix de sujets, d’éclairage, d’angle de vue, elle fait regarder autrement, c’est-à-dire de plus près. La cathédrale orangée par le soleil est peut-être la seule à surprendre parce qu’elle est insolite. Souvent, c’est le cadrage qui attire l’attention sur ce qui pourrait échapper au regard, et pour découvrir la structure. Recadrer ? Elle le fait, mais rarement. Elle sait que Cartier-Bresson « ne recadrait jamais ses photos ». Comme pour mieux mettre en valeur les choses, ses images ne sont presque jamais « habitées » par des gens.

Elle parle simplement des raisons de ses choix, sans analyser. Mais elle sait aussi trouver les mots nécessaires : d’une photo prise au marché couvert elle dit « Les carottes donnent de la vitamine. »

Enfin, ceux qui ont raté cette exposition « instantanée » pourront retrouver les mêmes images, et d’autres, à l’Office de tourisme du 1er au 15 août.

denis.mahaffey@levase.fr

About the Author

Denis MahaffeyJournaliste, écrivain, traducteur... et irlandais, il a vécu en France plus longtemps qu'en Irlande, mais tient au statut d'"étranger", qui aiguise l'observation et son expression en mots. View all posts by Denis Mahaffey

© 2014 Le Vase Communicant
Tous droits réservés
23 bis rue des Cordeliers - 02200 SOISSONS
Mob : 06 01 68 97 60 - Fixe : 03 23 76 21 32
E-Mail : contact@levase.fr - Web : www.levase.fr