Connectez-vous avec le Vase

Actualités

Les Journées européennes du patrimoine dans le Soissonnais

Les Journées européennes du patrimoine se déroulent les samedi 17 et dimanche 18 septembre. L’édition 2022 a pour thème « L’architecture et le patrimoine durable ». La Ville de Soissons et GrandSoissons Agglomération, Ville et Pays d’art et d’histoire, proposent un programme mettant notamment en avant des exemples de gestion du patrimoine « pour le monde de demain », dans le réemploi et le respect de l’environnement.

Publié

le

A Soissons, on met sa plus belle armure et ses nouvelles baskets pour faire sa rentrée, marquée par les Journées européennes du patrimoine les 17 et 18 septembre (© Ville de Soissons).

SOISSONS

A l’ouverture des JEP

Exposition « Le patrimoine est à vous, en chemin vers le Pays d’art et d’histoire » : dès jeudi 15 septembre au cellier nouvellement restauré de l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes.

Grande randonnée urbaine nocturne « Quand la nature s’invite en ville » : vendredi 16 septembre à 19h45, départ 20h du parking boulevard Gambetta. Randonnée de 6 km à la découverte du patrimoine naturel du quartier Saint-Crépin, en partenariat avec l’Ufolep Aisne.

Evénement photo « Quand l’architecture récente dialogue avec le patrimoine ancien » : samedi 17 et dimanche 18 septembre. Le service de l’Architecture et du Patrimoine de Soissons organise un jeu photo, gratuit et ouvert à tous. Laissez votre imagination œuvrer et offrez-nous votre interprétation du thème. Vous trouverez toutes les instructions en scannant le QR code. 9 photos seront sélectionnées par un jury et exposées sur les grilles de l’Hôtel de Ville le 14 octobre prochain

pour l’inauguration des Journées nationales de l’Architecture. À vous de jouer !

Saint-Jean-des-Vignes

Les visites

« Constructions et déconstructions d’une abbaye » : samedi et dimanche à 15h et 16h.

« Le centre d’étude des peintures murales romaines, ancien grenier de l’abbaye » : dimanche de 14h à 18h. Visites guidées toutes les demi-heures sur réservation uniquement au CIAP : 03 23 93 30 56.

« Les riches heures de l’abbaye » : samedi et dimanche toute la journée, une immersion avec casque de réalité virtuelle dans l’abbaye au XVIIe siècle, RV au CIAP.

« Autour de l’Arsenal, le destin militaire de l’abbaye » : samedi et dimanche à 17h.

Les expositions

« La restauration de la façade de Saint-Jean-des-Vignes : le grand chantier à venir » : samedi et dimanche, RV devant la façade de l’abbaye.

« La tourelle d’enceinte » : samedi et dimanche, les visites guidées de l’abbaye à 15 h et 16 h comprennent l’entrée dans la tourelle, RV au pied de la tourelle.

« Le patrimoine est à vous, en chemin vers le pays d’art et d’histoire » : visites samedi à 15h et 17h, dimanche à 11h, Rv dans le cellier de l’abbaye.

« Les chantiers des amis », les prochains chantiers portés par l’association des Amis de Saint-Jean et la Ville de Soissons : samedi et dimanche, accès libre sur le site abbatial.

« Dans les coulisses de la conservation », les portes du centre archéologique s’ouvrent exceptionnellement pour révéler le mobilier archéologique soissonnais : samedi à 18h, RV au Centre de conservation et d’étude archéologique, rue Saint-Jean.

« Nouvel accrochage », lectures affinées des œuvres d’art actuellement exposées au musée d’art contemporain de l’arsenal : samedi et dimanche à 15h, RV à l’arsenal, musée d’art contemporain, rue saint-Jean.

Les animations

« Pic Nic ! », pique-nique romantique à l’ombre des clochers samedi midi et pique-nique jazzy le dimanche avec le groupe « Maman ne veut pas » : samedi et dimanche à partir de 12h30.

« Escape game géant », jeu d’enquête sur le site abbatial : dimanche de 9h30 à 12h30, inscriptions préalables au CIAP nécessaires pour la composition des équipes, places limitées.

« Quand les poules joueront du banjo », un spectacle loufoque, tendre et drôle, où chiens, poulettes et dindon vont tenter de faire un concert très original : dimanche à 16h, avec la Compagnie des Plumés, dans le cadre de « Jardins en Scène ».

« Un goûter comme au Moyen-Age », dans les jardins de l’ancienne infirmerie : dimanche de 16h à 18h, en partenariat avec les jardins d’Hélène. RV près du château d’eau.

« Honneur aux armes, démonstrations d’armes anciennes », impressionnants combats à l’épée courte ou longue : dimanche à partir de 15h, en partenariat avec l’association « Honneurs aux armes ». RV sur le site abbatial.

« Fabrication de pavés médiévaux », quand des restaurateurs travaillent dans l’esprit « patrimoine durable » : dimanche de 15h à 18h, avec l’ASPAM (association de sauvegarde du patrimoine de l’Aisne méridionale, château de Berzy-le-Sec). RV sur le site abbatial.

Musée d’art et d’histoire Saint-Léger

« Lettres d’amour », des lettres et des mots pour découvrir les collections autrement : samedi à 17h30.

« Aux origines de l’abbaye Saint-Léger » : dimanche à 14h.

« Abélard », retour sur la vie tumultueuse d’Abélard et sur son passage à Soissons en 1121 : dimanche à 16h.

Bibliothèque municipale

« Visite des fonds patrimoniaux » : samedi à 10h et 16h, réserver au 03 23 74 33 10.

« On ouvre les vitrines », l’archerie est à l’honneur avec l’exposition des reliques de Saint-Sébastien, présentée par Jean-Pierre Vincent, connétable de la Compagnie d’Arc de Soissons : samedi à 14h30.

Chapelle Saint-Charles

« Retour vers le passé », la chapelle Saint-Charles fera écho aux jeux et jouets d’autrefois, comme elle, tout de bois vêtus : samedi et dimanche de 14h30 à 17h30, accueil par l’association de sauvegarde de la chapelle Saint-Charles. RV 9 rue de Panleu.

Cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais

« Montée à la tour de la cathédrale » : samedi et dimanche à partir de 14h, départ toutes les 45 mn. Sur réservation uniquement, billets à retirer au Ciap. RV à l’entrée de la nef.

« Face à la rose restaurée », immersion dans le chantier de restauration, tribune nord : samedi et dimanche à partir de 14h, départ toutes les 45 mn. Sur réservation uniquement, billets à retirer au Ciap. RV à l’entrée de la nef.

« L’élégante soissonnaise en dentelle », exposition dans la tribune nord des photos des élèves du lycée Camille Claudel, lauréats pour l’Académie d’Amiens du concours Médiatiks 2022. Photographies et Haikus sur les chantiers de la cathédrale : samedi et dimanche à partir de 14h30. La visite est couplée avec le billet « Face à la Rose restaurée ». RV à l’entrée de la nef.

Saint-Médard

« Le site qui offre une place royale à Soissons », avec l’association Abbaye royale Saint- Médard, retrouvez les grandes figures qui ont fait l’histoire de France et de Soissons : samedi et dimanche de 14h à 18h. RV abbaye Saint-Médard, place Saint-Médard.

« Le retour des reliques de Saint-Sébastien » à Saint-Médard », l’archiconfrérie de Saint-Sébastien présente exceptionnellement les reliques du patron des archers dans la crypte de l’abbaye, comme en 825, lorsqu’elles furent ramenées de Rome : samedi de 14h à 17h. RV abbaye Saint-Médard, place Saint-Médard.

Centre-ville

« L’hôtel de ville, visite d’un édifice de pouvoir » : dimanche à 11h. RV dans la cour de l’hôtel de ville.

« Le pavillon de l’Arquebuse, légendes de Soissons » : samedi à 16h, avec l’association Conte et Raconte en Soissonnais. RV au pavillon de l’Arquebuse.

« Sur le site du théâtre antique », à la rencontre du site qui a accueilli le plus grand monument de Soissons : samedi et dimanche de 14h à 18h avec des démonstrations de combats avec armes anciennes dimanche après-midi. RV rue du théâtre romain.

Quartier Saint-Waast Saint-Médard

« La place Alsace-Lorraine, des fortifs au kiosque à musique » : dimanche à 10h30. RV devant l’école maternelle, place Alsace-Lorraine.

Parc Gouraud

« Visite de la Cité de la musique et de la danse », construite par Henri Gaudin en 2015, la Cité de la Musique et de la Danse est un édifice dont l’architecture dialogue avec l’environnement : dimanche à 14h30. RV au 9 allée Claude Debussy.

Quartier de Presles

« Le village de récup’ », nous produisons par an 2 tonnes de déchets entraînant l’appauvrissement des ressources naturelles et l’augmentation de la pollution. La solution ? Le recyclage ! La 5e édition du village de la récup’ permet de vous sensibiliser à cet enjeu et de mettre en pratique votre créativité ! Des surprises vous attendent : samedi de 13h30 à 17h30, RV sur le terrain rouge de Presles. Evénement organisé par l’Opal, Clésence et la Ville de Soissons.

ACY-LE-HAUT

« A la découverte du patrimoine viticole du Soissonnais », la culture de la vigne dans le Soissonnais a été une économie très importante jusqu’au début du XXe siècle. Après une randonnée dans la commune d’Acy (prévoir de bonnes chaussures de marche), l’association Mémoire viticole d’Acy et les vignerons professionnels de la commune vous présenteront leurs activités autour d’une dégustation de vin local : dimanche à 16h30. RV à l’école Charles Chevallier, Acy (49.359612, 3.415584).

BERZY-LE-SEC

« Visite du chantier du château », vestiges des XIIe et XVIe siècles, le château de Berzy-le-Sec a subi de graves dommages en 1918. L’ASPAM, créée en 1998, a entrepris la restauration de ce patrimoine en respectant les savoir-faire traditionnels : samedi à 14h30 et 16h30. Visite assurée par le président de l’association, Bruno Lestrat. Sur inscription, places limitées, RV à l’entrée du château, Berzy-le-Sec (49.333123, 3.311927).

CROUY

« Un habitat innovant : l’éco-quartier », afin de mieux comprendre ces nouvelles formes urbaines et d’habitat, venez découvrir le projet passionnant de Crouy : samedi à 15h30 et dimanche à 14h30. Visite assurée par la SEDA, aménageur maître d’ouvrage du projet. RV Base vie d’Eiffage, rue du pressoir Chevallier (49.394262, 3.342313).

MERCIN-ET-VAUX

« Les Bains du Lac, une belle gestion des ressources », de la terrasse au sous-sol, venez découvrir ce bâtiment : samedi et dimanche à 15h. Visite assurée par les agents du complexe aquatique. Sur réservation au CIAP : 03 23 93 30 56. RV allée des Bains du Lac, Mercin-et-Vaux (49.380920, 3.299475).

NOYANT-ET-ACONIN

« Les carrières de Noyant », cette visite vous fera découvrir un savoir-faire traditionnel et le parcours de transformation de la pierre, de la galerie souterraine à l’atelier de sciage : samedi à 9h et 10h30. L’accueil et la visite seront assurés par le directeur du site, Emeric de Kervenoaël. Visite sur inscription au CIAP : 03 23 93 30 56 (nombre de places limitées). Chaussures fermées obligatoires. RV Le Mont Blanc Noyant-et-Aconin (49.341601, 3.353663).

« Entre deux châteaux à vélo », ce parcours à vélo permet de découvrir la commune de Noyant-et-Aconin et l’histoire locale : samedi à 14h30. Les Cyclovis vous attendent au départ. Visite sur inscription inscription au CIAP : 03 23 93 30 56 (nombre de places limitées). RV station Cyclovis Les trois clochers, Noyant-et-Aconin (49.333231, 3.328169).

POMMIERS

« Sève mobilier : recycler le bois en meuble design », guidés par des salariés et bénévoles de l’association le Bois de deux mains, découvrez le travail du bois, apprenez à reconnaître les différentes essences et initiez-vous aux principes de l’économie circulaire : samedi à 14h30 et 16h30. RV au 150 route de Compiègne (49.382017, 3.296763).

SEPTMONTS

« La terre est composée de coquillages », le patrimoine naturel de l’Aisne est généreux par sa diversité, avec un sous-sol gorgé d’histoire dont l’origine, visible à Septmonts, remonte à 55 millions d’années : samedi à 10h. Le parcours sera assuré par Arnaud Leroy, paléontologue amateur

RV entrée du parc du château (49.335117, 3.358523).

« L’association des amis de Septmonts vous accueille pour la visite du donjon et de l’église du village » : tout le week-end.

SERCHES

« Eglise de Serches », le parcours sera réalisé par un guide- conférencier du service Ville d’art et d’histoire : dimanche à 14h et 16h. RV Eglise de Serches (49.339557, 3.449152).

« Légendes du Soissonnais », l’association Conte et Raconte dévoilent quelques légendes du Soissonnais : dimanche à 15h. L’activité sera assurée par Chantal Duraffourd de l’association Conte et Raconte en Soissonnais. RV église Saint-Crépin-et-Saint- Crépinien, Serches (49.339557, 3.449152).

« Souvenez-vous du 8 août 1918 », une randonnée pour découvrir Serches et Ciry-Salsogne, et se souvenir du 8 août 1918, date emblématique dans l’histoire de la commune : dimanche à 16h. Ce parcours sera réalisé par Arnaud Lebegue et Jérôme Buttet, membres de l’association Souvenir Français. RV sur le parking du cimetière de Serches.

VAUXREZIS

« Eglise de Vauxrezis » : ouverte de 10h à 18h, visites guidées samedi et dimanche à 11h et 15h. Le maire de Vauxrezis et ses adjoints partageront avec vous leur expérience du chantier de restauration achevé en mars 2022. RV dans l’église Saint-Maurice- d’Agaune, Vauxrezis (49.413775, 3.279600).

Exposition « Ensemble sauvons notre patrimoine », l’histoire du village, depuis le néolithique, et

l’évolution de l’église au cours des siècles jusqu’à l’engagement de la commune dans la restauration de ce bijou architectural : samedi et dimanche de 10h à 18h. RV église Saint-Maurice-d’Agaune, Vauxrezis (49.413775, 3.279600).

« A la découverte des sites historiques de Vauxrezis », un parcours pédestre de 9 km avec les principaux sites historiques de la commune : dolmen de la Pierre Laye, Chaussée Brunehaut, ancienne ligne de chemin de fer, maisons troglodytes, lieu de mémoire de la Première Guerre mondiale : dimanche à 9h. Le parcours sera assuré par les conseillers municipaux de la commune de Vauxrezis. RV église Saint-Maurice-d’Agaune, Vauxrezis (49.413775, 3.279600).

« Un dolmen, mais qu’est-ce que c’est ? », rare vestige du néolithique, le dolmen de la Pierre Laye reste un mystère : samedi à 16h. RV dolmen de la Pierre Laye, Vauxrezis (49.430808, 3.289727).

Actualités

Le collège Lamartine lance un message au futur

Le projet Cube.S est ouvert à tous les établissements scolaires pour relever le défi de la transition énergétique.

Publié

le

Avec le projet Cube.S, les éco-délégués du collège Lamartine de Soissons laissent un message à n’ouvrir qu’en 2050.

« Capsule temporelle. Ne pas ouvrir avant 2050. » L’annonce est affichée sous une capsule en acier accrochée dans le grand hall d’entrée du collège Lamartine à Soissons. Les élèves se projettent ainsi dans le futur, ils font un bond dans l’espace – temps pour laisser un message à leurs successeurs qui fouleront le sol de l’établissement à la moitié du XXIe siècle. L’affiche sous la capsule évoque aussi le « concours Cube.S », c’est là en effet le point de départ qui a abouti à cette action pour le moins originale.

Le projet Cube.S est ouvert à tous les établissements scolaires pour relever le défi de la transition énergétique. Il s’inscrit officiellement dans le cadre du programme CEE : Certificats d’Economies d’Energie, il est porté par l’IFPEB : Institut Français pour la Performance Énergétique des Bâtiments. L’économie d’énergie est bien la problématique du moment à tous les niveaux, elle est communiquée ici auprès des plus jeunes dès leur scolarité. À travers Cube.S, il s’agit d’économiser un maximum d’énergie, sur 5 ans, dans une ambiance de challenge. De fait, le concours est en phase de déploiement sur tout le territoire français et reçoit la candidature de multiples collèges et lycées. Les actions déployées peuvent porter sur l’entretien et la maintenance du bâtiment, sur des travaux destinés à améliorer l’efficacité énergétique, sur les programmes pédagogiques en eux-mêmes, et elles peuvent aussi idéalement impliquer tous les occupants : élèves, enseignants, personnel.

Les éco-délégués et leur référent Education Développement Durable, Ludovic Duchateau, ont rempli et verrouillé la capsule.

En terme d’implication, le projet Cube.S nécessite justement la participation d’un éco-délégué élu dans chaque classe. Au collège Lamartine, les 16 classes sont donc représentées par autant d’éco-délégués qui donnent de leur temps pour monter le projet. Ils sont encadrés par un référent Education Développement Durable. À Lamartine toujours, le rôle est endossé par le professeur d’histoire-géo Ludovic Duchateau. Ensemble, ils ont donc monté l’action fantastique de la capsule temporelle : « L’idée est d’envoyer des informations dans le futur, explique Ludovic Duchateau. Nous avons choisi l’ouverture de la capsule en 2050 car c’est la date symbolique où l’on doit arriver à la neutralité carbone. »

La capsule temporelle est accrochée dans le grand hall d’entrée du collège.

Mais quelles informations le collège Lamartine a-t-il voulu envoyer dans le futur ? À l’occasion d’une petite cérémonie amicale à laquelle les parents d’élèves étaient conviés, le professeur référent et ses éco-délégués ont méticuleusement rempli la capsule. Les collégiens de 2050 y trouveront : une photo de toute l’équipe qui associe aussi la professeure de SVT Noémie Perry et l’agent d’entretien Laurent Bolliot, les enregistrements des consommations d’électricité et de gaz de l’établissement en 2022, les photos des appareils d’enregistrement, les diagnostics énergétiques réalisés dans différentes salles, une vidéo expliquant la démarche. Une fois la capsule temporelle bien verrouillée, les éco-délégués ont choisi de l’accrocher dans le hall d’entrée pour qu’elle reste visible, « c’est comme une bouteille à la mer qu’on ne touchera plus pendant 28 ans », disent-ils.

Avec cette action, le collège ne cache pas son ambition de remporter le concours Cube.S qui s’inscrit comme le championnat de France des économies d’énergies. Il comprend plusieurs catégories, Ludovic Duchateau et ses éco-délégués ont choisi de concourir pour « l’évènement le plus original », la capsule temporelle en est assurément un.

Continuer la lecture

Actualités

De la destruction à la résurrection de la cathédrale

Denis Rolland consacre son dernier livre à la reconstruction de la cathédrale de Soissons « Maison de Dieu, mémoire des Hommes ». Un incroyable témoignage en images issues de 300 photos du fonds Vergnol.

Publié

le

Denis Rolland lance une souscription avant la publication de son prochain ouvrage sur la reconstruction de la cathédrale de Soissons en images. Ici une photo de la cathédrale en 1919, seuls deux angles de la tour avaient subsisté.

« En 1919, la cathédrale de Soissons offre un aspect pitoyable. Au milieu du champ de ruines qu’est devenue la ville, sa nef est coupée en deux.
La tour sud s’est effondrée en ne laissant que deux moignons de maçonnerie.
Les dommages sont si importants qu’on se demande même s’il sera possible de la réparer. »

Président de la Société Historique de Soissons et déjà auteur de nombreux ouvrages, Denis Rolland s’est cette fois-ci plongé dans la grande aventure de la reconstruction de la cathédrale de Soissons, de sa destruction par les bombes allemandes durant la Première Guerre mondiale à sa lente résurrection en 1937. Pendant des semaines, il a ressorti, décortiqué et trié la trentaine de cartons conservée à la Médiathèque du patrimoine et de la photographie de Charenton-le-Pont où sont répertoriés tous les éléments de l’histoire. Il remet plus particulièrement au grand jour l’incroyable fonds de 300 images laissées par le photographe André Vergnol. Car cet ouvrage de 170 pages se distingue par ses 150 photos qui témoignent de la reconstruction de l’édifice durant toutes ces années et du travail des hommes qui ont été véritablement des grands bâtisseurs, eux aussi, au XXe siècle.

Réalisé en collaboration avec Marie Raymond, préfacé par Marie-Agnès Pitois, la présidente des Amis de la cathédrale de Soissons, le livre de Denis Rolland est tout d’abord ouvert à une souscription (bulletin ci-dessous) jusqu’au 1er mars, au prix de 16 € au lieu de 22 € pour sa publication à venir en mars ou avril dans les librairies soissonnaises.

La cathédrale en 1919 : on mesure ici l’importance des dégâts sur la cathédrale et les immeubles environnants. Les premiers travaux de protection sont en cours.
La reconstruction des voûtes de la nef. Elles sont refaites à l’abri de la couverture. Les nervures sont terminées mais reposent encore sur les cintres. À gauche, Maurice Lépissier surveille les travaux. À droite, les deux ouvriers débutent la pose des blocs de remplissage et l’homme avec la blouse blanche est probablement un métreur (AD 02, 13 Fi 1267).
La nef au début de l’année 1916 : les voûtes se sont effondrées sur toute la longueur de la nef.

Autre sortie en librairie :

le nouveau « Mémoires du Soissonnais »

Tout juste publié et en vente à la librairie du Centre et chez Inter Lignes à Soissons : le dernier tome de la collection « Mémoires du Soissonnais » de la Société Historique de Soissons, consacré aux souterrains et à l’archéologie. On y découvre notamment des articles sur la dernière découverte archéologique cet été des Américains Sheila Bonde et Clark Maines à Saint-Jean-des-Vignes, un état des lieux des dernières fouilles et recherches de Denis Defente à l’abbaye Saint-Médard, les 130 années de l’Argus Soissonnais avec les membres de la famille Fossé d’Arcosse, le château de Clémencin à Crouy disparu pendant la Grande Guerre, les photographies et les plans inédits d’un monde souterrain étonnant, ou la vie de Pierre Lebrun, cinéaste des années 20 installé à Fère-en-Tardenois.

Continuer la lecture

Actualités

Le concours inédit de cuisine végétale

Ambiance Top Chef et MasterChef dans les cuisines de Saint-Vincent-Paul durant toute une matinée. Les élèves du Bac Pro Cuisine ont participé à un concours inédit en France. 

Publié

le

Les Bac Pro Cuisine du lycée Saint-Vincent-de-Paul ont participé au premier Trophée VégOresto.

Le lycée Saint-Vincent-de-Paul de Soissons a lancé le premier concours de cuisine « Trophée VegOresto ». Au menu : plat végétal et dessert végétal, selon les convictions de l’application VegOresto dont le but est de démocratiser la cuisine végétale dans la restauration française. Le concours est en effet né de l’initiative d’Olivier Héraud, chargé de mission VegOresto et intervenant ponctuel dans la formation cuisine du Bac Pro : « J’interviens dans bien d’autres établissements scolaires de toute la France, dit-il, mais le coup d’essai du trophée est tenté à Soissons. Après cette belle organisation, il ne demande qu’à être transformé ailleurs, les demandes sont déjà nombreuses. »

L’organisation a de fait été confiée au professeur de cuisine de Saint-Vincent-de-Paul, Xavier Bertrand. Avec tout son enthousiasme et sa passion, il a donc monté avec succès ce premier événement en France, tout en fédérant les classes de Bac Pro Cuisine et Salle autour du projet. « L’idée était de casser les codes à travers ce concours dédié à la cuisine végétale, souligne Xavier Bertrand. Cela permet d’une part de promouvoir une cuisine et une consommation diversifiées, qui trouvent de plus en plus un public soucieux des problématiques écologiques en raison notamment de la surconsommation de viande. Il faut d’autre part former nos élèves aux nouvelles habitudes de consommation qui leur seront demandées à l’avenir, mais déjà aujourd’hui. Il vaut mieux savoir quelles sont les différences entre végétarien, végétalien, vegan ou flexitarien… Mais c’est aussi un concours qui les prépare tout simplement à leurs futurs examens. »

L’effervescence dans les cuisines du lycée Saint-Vincent-de-Paul.

Un concours ouvert aux élèves de Première et Terminale Bac Pro Cuisine. Quatre d’entre eux ont relevé le défi : Jamélia Vanon et Cyril Lempereur, 17 ans et élèves de Terminale, Camille Lefebvre et Aristide Quéhu, 16 ans et élèves de Première. Tous étaient secondés par un commis, un Seconde Bac Pro en l’occurrence. Et Trophée VegOresto oblige, un cahier des charges leur était imposé pour leurs menus : un plat végétal en utilisant tofu et haricots de Soissons, un dessert végétal obligatoirement croustillant. Une fois les assiettes dressées, leurs camarades de salle ont ensuite pris le relais pour servir les membres du jury. Celui-ci était composé d’Olivier Héraud, Xavier Bertrand, de l’ancien chef Bannier et le membre de la confrérie du Haricot de Soissons, Martine Lechef.

Les candidats et leurs menus

1re Jamélia Vanon

Tofu à l’ail des ours accompagné de son riz rouge et ses haricots de Soissons sauce arachide
Tartelette et mousse chocolat au tofu aux cerises et coulis de fruits rouges

2e Cyril Lempereur

Tofu fumé sauté, accompagné de jeunes pleurotes, carottes glacées et endives braisées sur lit de mousseline de haricots de Soissons
Pudding de chia au lait de coco sur son coulis de mangue fraîche et sa tuile à la farine de lentille verte

3e ex-æquo :   Camille Lefebvre & Aristide Quehu

Trilogie de purée de carotte, haricots de Soissons et vitelotte et son tofu fumé sauté.
Clémentine poché au sirop de basilic et ganache chocolat aux zestes de clémentine confite
Tofu fumé sauce bourguignonne à l’aubergine grillée et haricot de Soissons aux petits légumes
Mousse chocolat à l’aquafaba, amande et raisin, accompagnée de son caramel aux pois chiches

La présentation du plat au jury.

Continuer la lecture

Top du Vase

LE VASE sur votre mobile ?

Installer
×