Connectez-vous avec le Vase

Publireportage

PFMA : nouvelle enseigne et même équipe au rond-point de l’Europe

Même lieu, mêmes services : sous sa nouvelle enseigne PFMA (Pompes Funèbres Marbrerie de l’Aisne), l’agence funéraire poursuit son activité au rond-point de l’Europe face au cimetière de Soissons.

Le Vase Communicant

Publié

le

PUBLIREPORTAGE

L’ancienne franchise nationale du 57 avenue de Compiègne est devenue PFMA depuis août 2018 tout en conservant son site historique, l’un des plus grand site funéraire de la région. Dans son élan, PFMA entreprend des innovations pour le bien-être des familles, avec la création d’une chambre funéraire et la modernisation de l’espace de vente.

Une nouvelle enseigne, mais une même équipe toujours présente et au service des familles. Avec elle, les valeurs de respect, d’humanité, de proximité et de transparence restent le fondement de PFMA. De même, son offre de services de pompes funèbres ne fait que s’affirmer, à savoir la marbrerie, les contrats obsèques, l’accès aux salons funéraires et les fleurs. Une offre de fleurs qui est justement enrichie en cette période de fin d’année, avec les floqués de Noël.

Toute l’équipe de la nouvelle enseigne PFMA est donc à la disposition des familles, et cela 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, puisque une permanence téléphonique lui permet d’être joignable à tous moments. L’agence est quant à elle ouverte sans interruption du lundi au vendredi de 9h à 18h30, et le samedi de 9h à 17h.

PFMA (Pompes Funèbres Marbrerie de l’Aisne)
Soissons

57 avenue de Compiègne,
face au cimetière, au rond-point de l’Europe

Tél. : 03 23 76 22 74
belot@pfme.fr

Publireportage

EGP Assurances prêt à recevoir le public

Toute l’équipe d’EGP Assurances est restée mobilisée 6 jours sur 7 pendant les deux mois de confinement. Elle a ainsi réussi à maintenir ses services de courtages, assurances et placements au bénéfice de ses clients particuliers comme professionnels.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

Toute l’équipe d’EGP Assurances est restée mobilisée 6 jours sur 7 pendant les deux mois de confinement. Elle a ainsi réussi à maintenir ses services de courtages, assurances et placements au bénéfice de ses clients particuliers comme professionnels.

Le cabinet soissonnais est maintenant prêt à accueillir le public, en prenant bien soin de respecter les gestes barrières et les mesures de précaution nécessaires pour éradiquer le virus : « Il est indispensable de se protéger soi-même tout en protégeant les autres », souligne Eric Genin, le directeur d’EGP Assurances.

L'équipe d'EGP Assurances, ici à côté de Linda Moncourtois et de son atelier mobile de confection, s'est organisée pour accueillir ses clients dans le respect des mesures sanitaires.

Dans cette volonté d’observer les mesures sanitaires, Eric Genin et son équipe profitent du savoir-faire de Linda Moncourtois qui leur a confectionné des masques de protection divers et variés en tissu. Linda est en effet une passionnée de couture, de confection et de retouche. Elle est à son compte depuis septembre 2019 et se déplace chaque semaine avec sa caravane sur les marchés de Braine et Vailly-sur-Aisne *.

En cette période compliquée et exceptionnelle, Eric Genin met d’ailleurs un point d’honneur à remercier : « Tous les soignants, mais aussi tous les autres métiers qui ont contribué au maintien d’une vie normale, sans oublier de féliciter tous les autres qui ont respecté les mesures de confinement. »

* Pour tout besoin en couture, Linda Moncourtois est joignable au 07 50 31 88 47.

EGP Assurances :
6 boulevard du Tour de Ville
02200 Soissons

03 23 76 40 76
egp@egpassurances.fr

COTEO – Entreprise et Territoire

Continuer la lecture

Publireportage

L’Aisne recherche 6.000 saisonniers

Les travaux saisonniers ont besoin de main d’œuvre dans l’Aisne ! Les productions végétales (asperges, fraises, fruits rouges…) sont pourvoyeuses d’emplois, lancez-vous ! Si vous êtes bénéficiaire du RSA, votre allocation sera maintenue par le Département.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

Les productions végétales sont pourvoyeuses d’emplois et l’agriculture axonaise a justement besoin de main d’œuvre locale pour assurer ses récoltes d’asperges, fraises, fruits rouges et prochainement de raisins et de pommes. Le Département de l’Aisne fait donc savoir que de nombreux postes sont à pourvoir pour 6 000 saisonniers dans la récolte, l’entretien des cultures, le tri ou le conditionnement.

Les postes sont ouverts à toutes personnes intéressées par un emploi saisonnier.

RSA saisonnier

Du fait que les employeurs agricoles de l’Aisne soient confrontés à des difficultés de recrutement, le Département a déjà expérimenté dès 2019 la possibilité du cumul de l’allocation du RSA avec une rémunération au titre d’une activité agricole saisonnière.

Pour avoir un plus sur son revenu, le RSA saisonnier est donc relancé cette année dans une limite de 140 heures de travaux saisonniers (cueillette des fruits, vendanges).

Comment bénéficier du RSA saisonnier ?

  • Déclarez l’ensemble de vos ressources à la CAF et à la MSA et vos changements d’activité en précisant bien qu’il s’agit d’une activité de saisonnier ;
  • Envoyez par mail à rsasaisonnier@aisne.fr une photocopie de l’ensemble de vos bulletins de salaire liés aux activités saisonnières en inscrivant votre numéro d’allocataire ;
  • Ou déposez vos justificatifs à votre UTAS de rattachement ;
  • Ou envoyez vos justificatifs par courrier postal suffisamment affranchi à : Conseil départemental de l’Aisne Service Insertion – Pôle Allocation – Rue Paul Doumer 02013 Laon Cedex.
ALLIANZ – Parution 2

Pour plus de renseignements sur le RSA saisonnier : www.aisne.com (rubrique A votre service – Insertion-RSA).

Pour les employeurs qui souhaitent lancer des actions de recrutement à destination du public bénéficiaire du RSA : contacter les services de l’USAA, mme Sandrine Fenaux au 03 23 22 50 22 / syndical@ma02.org

COTEO – Entreprise et Territoire

Continuer la lecture

Publireportage

Des légumes bio en vente directe à la ferme

« Vivre confiné mais bien manger », voilà une formule à laquelle Pierre Chabrol apporte une réponse positive aux consommateurs. Un nouvel adage en cette période inédite, mais tout à fait réalisable grâce à la vente directe de produits locaux à la ferme.

Le Vase Communicant

Publié

le

Pierre Chabrol débute sa huitième saison de production de fruits et légumes bio dans sa « Ferme du bercail » à Nampteuil-sous-Muret. Son «job » comme il aime à le présenter : « Nourrir les gens avec des légumes de saison, et toujours avec de la variété dans l’assiette. » Il cultive en effet une quarantaine de légumes différents dans son grand potager, où il développe la biodiversité, travaille à la main, et cela sans produit chimique. Le choix de l’agriculture biologique lui permet donc de proposer des produits sains et frais à la consommation, mais aussi sa contribution – non chiffrable – sur la santé : « Moins d’obésité, moins de problèmes cardio-vasculaires et moins de cancers. »

Pierre Chabrol propose ses légumes de saison et bio au public, deux fois par semaine.
Le point de vente à la Ferme du bercail, dans le respect de toutes les mesures sanitaires.

A la Ferme du bercail, la période de production la plus intense vient de commencer avec l’arrivée du printemps. Mais pour Pierre Chabrol comme pour tout le monde, la phase de confinement bouleverse aussi son activité. En premier lieu, l’annulation des marchés à Soissons le coupe de sa source de revenus principale. La décision prise à ce sujet ne manque d’ailleurs pas de le surprendre : « D’une part, quelques marchés fonctionnement encore quand les autres sont fermés, cela déstabilise les producteurs locaux. D’autre part, peut-on considérer que les grandes surfaces ouvertes dans des lieux confinés soient plus sûres que les marchés en plein air qui respectent aussi les mesures sanitaires ? »

ALLIANZ – Parution 2

La question est posée, mais quoi qu’il en soit, Pierre Chabrol comme nombre de ses collègues producteurs doivent s’adapter. La Ferme du bercail est ainsi ouverte au public deux jours par semaine, les mercredis et vendredis après-midis, dans le respect là aussi de toutes les mesures sanitaires qui s’imposent. Dans le même temps, Pierre répond également à une urgence : « L’inquiétude des gens à pouvoir manger dans l’immédiat, et bien sûr avec des produits de qualité. » Urgence à laquelle la vente en direct à la ferme offre alors une solution.

Ce lien direct du producteur au consommateur est par ailleurs un autre mode de consommation, plus écologique, plus humain. Pierre Chabrol ne cache pas qu’il verrait « un sens que ce type de consommation entre dans les consciences et se développe à l’avenir ».

Pour l’heure, la Ferme du bercail est ouverte les mercredis et vendredis après-midis à Nampteuil-sous-Muret. Les commandes peuvent être prises à l’avance en contactant Pierre Chabrol par mail : lafermedubercail@gmail.com ou au 06 78 49 93 85 ou via sa page facebook.

Parallèlement, suite à la fermeture du marché, la municipalité de Soissons a contacté les producteurs locaux pour faire un point sur leur situation et leur proposer un soutien. L’une de ces solutions est l’ouverture des boutiques éphémères de la ville. Pierre Chabrol occupera pour sa part le créneau du samedi de 9h à 15h, à la boutique éphémère du 55 rue Saint-Martin. Une ouverture hebdomadaire à partir du 4 avril, et cela tous les samedis jusqu’à la fin de la période de confinement. Comme il le souhaitait, le producteur bio de Nampteuil-sous-Muret peut ainsi proposer ses légumes de saison au public citadin également.

Continuer la lecture
P U B L I C I T É
FERME DE LECHELLE – Vente à la ferme
JEROME TROUVE – Hypnose

Inscription newsletter

Catégories

Facebook

Top du Vase