Connectez-vous avec le Vase

Actualités

« Mon masque de France » : l’atelier soissonnais qui répond à la crise

Le masque est l’outil dont on ne se sépare plus, on en vient à se les comparer comme des articles de mode, mais faut-il rappeler qu’il est avant tout le premier rempart de protection sanitaire. Un masque protecteur, mais aussi original et bien conçu… Il se pourrait bien qu’en la matière une entreprise soissonnaise ait été la plus réactive à le fabriquer, sous l’impulsion de Diane Deblyck qui a lancé « Mon masque de France ».

Le Vase Communicant

Publié

le

Diane Deblyck a créé l’Ecole du cuir et « Les ateliers français de la sellerie » il y a un an et demi à Villeneuve-Saint-Germain. Comme pour toute école et entreprise, le confinement a stoppé net son activité. Mais Diane Deblyck n’est pas du genre à rester les deux pieds dans le même sabot. Sans attendre, elle a voulu garder le lien avec ses élèves et son personnel, tout en se rendant utile face à la propagation du coronavirus : « J’ai fait un appel aux dons de tissus, et avec les couturières qui possèdent une machine chez elles, nous nous sommes lancées dans la fabrication de masques. » Très vite, 2 000 masques ont été réalisés au profit d’Ehpad, de pompes funèbres, de centres commerciaux et de mairies de toute la France.

De là est née l’idée de se structurer pour confectionner des masques à plus grande échelle, « toujours dans cette volonté d’engagement citoyen, assure Diane, mais aussi avec la prise de risques financiers que cela implique ». Pas de quoi freiner l’entrepreneuse soissonnaise pour autant : « J’ai fait paraître des annonces pour couturiers et couturières textile avec Pôle Emploi, j’ai fait tous les recrutements par téléphone, je me suis battue pour trouver un autre local dans la zone d’activités de Villeneuve-Saint-Germain, puis il fallait organiser les normes de sécurité pour valider l’ouverture. » Ouverture effective le 4 mai dernier, en un temps record de 21 jours pour monter la structure en plein confinement, avec l’emploi de 19 personnes au départ, 20 aujourd’hui

Les couturières - et couturier - de « Mon masque de France » à l’œuvre dans leur atelier de Villeneuve-Saint-Germain.

Anti-virus

L’atelier opérationnel, encore fallait-il confectionner un masque de qualité : « Dans le même temps que la création de l’entreprise, j’ai recherché une technologie innovante. Je l’ai trouvée chez la société suisse HeiQ, spécialisée dans les technologies scientifiques appliquées aux produits textiles. Elle a développé le traitement Viroformula, une technologie inédite, brevetée anti-bactérienne et anti-virus pour aller au-delà de la protection filtrante. Le traitement détruit les bactéries et les virus en 2 à 5 mn. » Puis Diane Deblyck a trouvé le tisseur italien Albini qui pour sa part se charge d’appliquer le « bain » Viroformula sur le tissu. Elle certifie : « L’efficacité anti-bactérien et anti-virus reste valable jusqu’à 30 lavages, quelle que soit la durée du port du masque dans la journée. »

Avec le savoir-faire des couturiers et couturières soissonnais(es), la production pouvait être lancée sous la nouvelle marque « Mon masque de France ». Le site e-commerce www.monmasquedefrance.fr est officiellement ouvert depuis le 28 juillet.

Anti-anxiogène

Il faut bien l’avouer, Diane Deblyck est pleine de ressources, épaulée il est vrai par son fils qui est aussi le cofondateur de « Mon masque de France ». Non contents de participer à leurs façons à la protection sanitaire de la population et de créer une entreprise locale en plein confinement qui emploie 20 personnes, ils ont mis un point d’honneur à associer la qualité à l’esthétisme. « L’époque et le masque en lui-même sont assez anxiogènes comme cela, dit-elle. Nous voulions proposer quelque chose de plus gai, adapté au grand public mais aussi aux enfants. Nous avons donc fait appel à des créateurs pour concevoir la gamme de nos Masques de France. »

De fait, la gamme est étonnante : des masques pour adultes et pour enfants, des masques classiques, ergonomiques et exclusifs, des accessoires et une proposition de modèles aussi différents que le « France », « Polynésie », « Antilles », « La Rochelle », « Cambrai », « Paris », « Nice », « Cannes »… On est surpris de ne pas voir le « Soissons » ou le « Hauts-de-France » : « Nous les créerons quand nous aurons une commande des collectivités locales », confie Diane avec amusement, le message a le mérite d’être passé.

Et « Mon masque de France » tend déjà à se développer grâce à un nouveau projet en cours : « Une ligne de linge hospitalier est à l’étude pour des draps, taies d’oreillers et blouses destinés aux établissements de santé, dans l’intérêt de lutter contre les bactéries, virus et maladies nosocomiales », continue Diane. Elle affirme en cela sa volonté « d’agir pour mon pays et plus largement pour l’humain ». Et si cela ne suffisait pas, l’entreprise s’est engagée à reverser 50 centimes d’euros par masque vendu à l’ONG FXB International qui lutte contre la pauvreté…

La crise sanitaire aura au moins ramené la population vers une consommation plus locale. En cette rentrée masquée, « Mon masque de France » tient tous les atouts en main pour y participer et apporter la contribution soissonnaise à la protection contre le virus.

180 000 masques confectionnés

Depuis son ouverture le 4 mai, « Mon masque de France » est en capacité de produire 23 000 masques par semaine et enregistre 180 000 masques fabriqués et livrés. Le prix du masque classique est de 10,50 €, prix que la fondatrice Diane Deblyck annonce « plus économique par rapport au masque jetable, soit un coût de 0,35 € par utilisation du fait de sa résistance à 30 lavages à 40° en conservant la technologie Viroformula. »

Les commandes proviennent de toute la France, et notamment de collectivités locales. L’entreprise compte par exemple parmi ses clients 90 municipalités mais aussi l’Assemblée Nationale qui a commandé 4 000 masques. La ville de Nîmes a pour sa part commandé 50 000 masques, la ville de Villers-Cotterêts 12 000 masques et Le Touquet 5 000 masques.

De plus, la possibilité de personnaliser les masques, après avoir investi dans une machine de sérigraphie, intéresse de nouveaux clients comme des boîtes de production, des chambres d’agriculture ou même l’Hôpital américain de Paris… et le Vase Communicant !

LE VASE – Pub

Actualités

A l’église de Vauxrezis : mission restauration en cours

La restauration de l’église Saint-Maurice d’Agaune de Vauxrezis fut l’un des premiers chantiers retenus pour le Loto du Patrimoine lancé en 2018 par l’État et dont la mission a été confiée à Stéphane Bern et à la Fondation du Patrimoine. La seconde et dernière tranche de travaux est en cours, le maire imagine déjà une belle inauguration aux Journées du Patrimoine de septembre 2021.

Le Vase Communicant

Publié

le

L’avancée visible des travaux sur l’église Saint-Maurice d’Agaune.

Le grand échafaudage qui encadre la tour et le clocher de l’église de Vauxrezis perce toute la vallée valrésienne. Le bruit des instruments sur la pierre se disperse dans le village, il témoigne que les ouvriers s’affairent à la restauration de l’édifice. Le chantier a en effet repris le 14 janvier pour sa seconde tranche de travaux, elle concerne en l’occurrence la rénovation d’une partie de la tourelle, du bas côté sud de l’église, de l’abside, la sacristie, le transept et le clocher.

La première tranche de travaux avait quant à elle débuté en septembre 2019 par la nef, le bas côté nord, le porche, les portes, la charpente, une partie de la toiture, l’assainissement, le sommet de la tourelle et l’équilibre du pignon. Cette partie de rénovation s’est terminée en juillet 2020, freinée par la crise sanitaire comme beaucoup de chantiers.

Tout en haut de l’église, la toiture sera refaite mais aussi le coq qui sera doré et auquel un paratonnerre sera ajouté.
Le porche de l’église avait été refait lors de la première tranche de travaux par les artisans dans son ensemble : boiserie, pierre, porte.

La restauration de l’église de Vauxrezis dans son ensemble a donc été rendue possible par la Mission Bern qui a permis à la municipalité de franchir la barre des 80 % de subventions pour un budget total de plus d’un million d’euros. Mais déjà dès 2014, le maire Marc Couteau et son conseil municipal s’alarmaient de son état et avaient lancé une étude de rénovation : « Il pleuvait dans l’église, confie Marc Couteau, il fallait faire quelque chose ou la fermer. Nous nous étions engagés dans tous les cas à effectuer les travaux d’urgence. »

Le diagnostic établi et l’avancée sur le projet de restauration ont de fait joué dans la balance pour être portés parmi les premiers dossiers du Loto du Patrimoine. La seconde et dernière tranche étant programmée pour 8 mois de travaux, Marc Couteau met maintenant le cap sur le mois d’août, « et j’espère dans la foulée une belle inauguration à l’occasion des Journées du Patrimoine en septembre prochain, dit-il, avec pourquoi pas en prélude une grande messe qui animera tout le village de Vauxrezis. »

Les entreprises de la région effectuent un travail de précision sur l’église, en images le travail du plomb ...
... et celui du cuivre.
Du haut de l’échafaudage, le chantier est l’occasion de découvrir la vue sur une partie du village, ici la route en direction de Pasly.

La Mission Stéphane Bern

L’église de Vauxrezis est l’un des tout premiers projets sélectionnés par la Mission Stéphane Bern – Fondation du Patrimoine en 2018. L’objet de la mission : « Restaurer l’église Saint-Maurice d’Agaune, classée monument historique, d’un péril imminent. » L’édifice est une remarquable église romane construite à partir du XIe siècle. Dès le XVIe siècle, elle a connu de graves désordres, résultant à l’effondrement du clocher en 1692. 

La reconstruction à l’identique fut entreprise immédiatement. Puis lors de la Première Guerre mondiale au printemps 1918, l’église subit une destruction massive, la reconstruction se fera également à l’identique dans les années 30, la fin des travaux s’achevant avec la pose des vitraux Art Déco signés du maître verrier Paul Louzier en 1939. La présentation du projet souligne : « Malgré les nombreuses interventions pour la reconstruction et le maintien de l’église, celle-ci est soumise à des dégradations alarmantes conduisant à mettre en péril l’intégralité de l’édifice. Les couvertures sont dans un très mauvais état et prennent l’eau. Des chutes de pierres sont constatées et l’humidité cause un effritement des murs internes. A cela s’ajoute un déversement du pignon ouest, qui risque aujourd’hui de s’effondrer, entrainant avec lui la charpente de l’édifice. »

Sélectionnée par la Mission Bern, « l’église pourra retrouver sa splendeur d’antan afin d’accueillir, à nouveau, les célébrations cultuelles et culturelles ; par-là, c’est aussi la vie du village et son identité qui seront préservées. De plus, la valorisation du patrimoine répond au projet de dynamisation du pays soissonnais : son riche patrimoine historique de Clovis à nos jours, permettra au territoire de le tourner vers un tourisme culturel croissant. »

L’impressionnant échafaudage en place, ici côté abside.

Le jour où le maire entrait à l’Elysée

Marc Couteau, le maire de Vauxrezis, fut invité à l’Elysée le 31 mai 2018 dans le cadre de la sélection de l’église à la Mission Bern. Un jour inoubliable pour l’élu, qu’il avait partagé avec ses administrés dans le bulletin municipal « Le Valrésien » : « Gare de Soissons, 14h07, voie n°2, écrivait-il, costume cravate, rosace de maire, rasé de près et chaussures bien cirées, me voilà en route pour l’Elysée. (…) Je traverse la cour doucement, à ce moment-là une émotion particulière m’envahit. Je monte les marches et me retourne pour mieux profiter de l’instant. Puis c’est l’entrée dans le palais de l’Elysée, le salon au tapis rouge, les lustres, le mobilier, les gardes, les tableaux, les tapisseries, la vue sur le jardin, bref tout ce qui met en valeur et force le respect de cet endroit chargé d’histoire. (…) Stéphane Bern reprend la parole et invite le président de la République à intervenir, chose que ce dernier va faire pendant environ 30 mn, aisément, sans note, sans prompteur, “en live” pour soutenir les porteurs de projets.

Visiblement il connaît bien le dossier. (…) Le président Emmanuel Macron, Brigitte Macron son épouse, Stéphane Bern et les autres personnalités, sont disponibles et abordables, partageant volontiers sans réserve un instant avec ceux qui le souhaitent. Séances photo, selfies, échanges, bonne humeur, tous les ingrédients sont là pour passer un moment inoubliable. C’est en toute simplicité que je voulais partager avec vous, chers Valrésiens, ce que j’ai eu la chance de vivre… »

Marc Couteau, le maire de Vauxrezis, suit au quotidien le chantier de l’église.
LE VASE – Pub

Continuer la lecture

Publireportage

MF Master Formations s’installe à Soissons

Un nouveau centre de formation s’est installé à Gouraud en 2020, MF Master Formations (Paris) spécialisé depuis 2011 dans la formation en milieu professionnel, dans la formation certifiante et habilité CFA (centre de formation d’apprentis).

Le Vase Communicant

Publié

le

Entretien avec le fondateur Regis Grégoire, accompagné de Christine Hoet et Laëtitia Fontaine :

Quelle est la particularité de MF Master Formations pour les entreprises ?

Nous avons fait le choix de demeurer à taille humaine tout en intervenant pour des groupes prestigieux (Dassault, Bolloré ou Barriere). Cela nous permet d’offrir une prestation sur mesure et une grande réactivité. Nos intervenants coachent nos stagiaires et répondent à leurs besoins.

Notre centre de formation d’apprentis (CFA) dispense différentes formations certifiantes (titres professionnels) dans le domaine des ressources humaines, du commerce et du social. Nous proposons pour les entreprises : bilan de compétences, formations risques psychosociaux, formations agréées Comité Économique et Social, et comité d’hygiène et de sécurité (CSSCT-CSE). Nos formations se déroulent sur site, en groupe, ou sous forme de modules d’apprentissage seul en e-learning ou en viso/distanciel avec un formateur. Nous disposons de deux salles de formation à Soissons au Parc Gouraud.

Quelle est votre actualité ?

Nous venons de clôturer une session titre professionnel Assistant(e) Ressources Humaines pour un groupe de personnes en licenciement économique. C’est une belle reconnaissance : 100 % de réussite et le jury n’a pas vu un tel niveau depuis 5 ans. Ensuite, nous les accompagnons dans la recherche d’emploi, grâce à notre réseau et notre veille sur les offres d’emplois.

Quels conseils pouvez-vous donner aux chefs d’entreprises ?

Recruter par le biais de l’apprentissage représente un réel intérêt pour les entreprises, et les jeunes que vous pouvez former aux particularités de votre entreprise. L’État  a d’ailleurs misé sur cette solution pour sortir de la crise avec le dispositif « Un jeune, une solution ». Les aides ont été reconduites jusque la fin d’année. Nous ne pouvons qu’inciter les salariés à utiliser leur compte personnel de formations (CPF) pour développer leurs compétences.

Quels conseils aux demandeurs d’emploi (DE) ?

Il ne faut pas hésiter à nous contacter pour se former ou se reconvertir. Les DE qui sollicitent une formation qualifiante chez MF Master Formations sont accompagnés dans leur recherche d’entreprise.

Suivez-nous, de nouvelles formations sont en préparation, et nous allons nous développer dans toute la région Hauts-de-France.

MASTER FORMATIONS

Parc Gouraud – Bâtiment «Les Alizés»
8 allée de l’Innovation
02200 SOISSONS

Régis Grégoire : 06 50 03 95 05

Retrouvez le catalogue des formations sur :
www.master-formations.eu

LE VASE – Pub

Continuer la lecture

Publireportage

AJF PERFORMANCE : l’expertise en formation professionnelle

AJF Performance est un organisme de formation et de conseil tourné vers le tertiaire. Fondé en 2018 à Chauny, le centre est implanté au parc Gouraud à Soissons depuis le mois de février.

Le Vase Communicant

Publié

le

Un expert dans chaque domaine :
une solution de formation adaptée

Riche d’une expérience d’une quinzaine d’années, Aurélie Raimbeaux s’est spécialisée dans la formation inter et intra-entreprise. « J’ai fondé AJF Performance afin d’étudier les besoins de mes clients et leur proposer une offre adaptée sur de la formation, du conseil ou même des missions externalisées. Il est également possible d’intervenir à distance ou avec des modules en e-learning. Certaines de nos solutions sont d’ailleurs éligibles au Compte Personnel de Formation», explique la gérante, résolument positive dans son approche professionnelle. AJF Performance tisse en permanence un réseau de partenaires sélectionnés puisque les intervenants partenaires possèdent en moyenne 10 ans d’expérience dans leur(s) domaine(s) d’intervention.

L’humain au cœur de l’entreprise

AJF Performance propose des approches par le jeu.
Exemple chez Le Creuset où les collaborateurs ont été formés en communication en découvrant le métier des autres de manière ludique. Cela permet de prendre du recul sur l’activité, et cela vaut aussi pour les plus petites entreprises. AJF Performance propose aussi la Méthode originelle des Couleurs Arc En Ciel DISC©®  qui est reconnue pour sa valeur ajoutée dans le processus d’amélioration des performances d’une personne, d’une équipe ou d’une entreprise. Simple, ludique et concrète, cette méthode permet de mieux percevoir une situation, les autres, personnellement et professionnellement, pour dénouer bien des blocages. 

Titre Professionnel Assistant de Direction Bac + 2

A compter du 30 août 2021, pour une durée de 1 an, AJF Performance met en place une formation Titre Professionnel Assistant(e) de Direction en alternance reconnu niveau BAC + 2. 

En parallèle, les principaux domaines d’intervention restent actifs : QSE qualité sécurité Environnement, ISO 9001 / Management et ressources humaines / Informatique et bureautique / Commerce Achats et ventes / Comptabilité gestion financière / Communication et marketing digital / Langues étrangères.

AJF PERFORMANCE

Parc Gouraud – 8 allée de l’Innovation

02200 SOISSONS

Retrouvez-nous sur Facebook et LinkedIn

www.ajfperformance.fr

LE VASE – Pub

Continuer la lecture
P U B L I C I T É

Inscription newsletter

Catégories

Facebook

Top du Vase

LE VASE sur votre mobile ?

Installer
×