Connectez-vous avec le Vase

Actualités

Carnet de voyage en e-administration

Les rapports et les demandes auprès des administrations n’ont jamais été simples, toutes époques confondues. Aujourd’hui, une nouvelle donne entre en compte : l’e-administration ou la transformation numérique des services.

Le Vase Communicant

Publié

le

Celle-ci étant encore loin d’être opérationnelle, voici ce que peut être « la galère administrative » dans laquelle a vogué ici la Société Historique de Soissons pendant une année, avec pour ce qui la concerne les services de la région Hauts-de-France.

A savoir que l’association soissonnaise organise un colloque gratuit les 29 et 30 novembre à la Cité de la musique et de la danse de Soissons, nommé « A la conquête des ruines » sur la première reconstruction de 1918 à 1920. Le récit relaté pour nous par Denis Rolland, le président de la SHS, débute au :

31 janvier 2019, par le dépôt sur le site de la Région d’une demande de financement au titre du PRAC (NDLR : Projet à rayonnement artistique et culturel). La particularité du site est qu’il n’y a ni adresse, ni mail, ni numéro de téléphone pour se renseigner.

Début avril, sans nouvelle, et surtout sans le nom d’une personne référente, j’adresse un message à François Decoster, alors vice-président de la Région chargé de la culture.

11 avril, je reçois un message de L. L. m’invitant à répondre à un sondage.

12 avril, j’ai enfin un nom et une adresse, j’adresse donc un message à L. L. qui me répond : « Votre dossier est en cours d’instruction et a été traité pour l’instant par la gestionnaire V. T. que je mets en copie. Je vous demande de vous rapprocher de cet agent afin qu’elle puisse vous donner plus de précisions sur votre dossier. »

20 avril, V.T. me répond : « Je suis absente jusqu’au 6 janvier inclus. N’hésitez pas à prendre contact avec Mme O. pour demande d’information. »

23 avril, nouveau message de V.T. : « Votre dossier est suivi par R.C., vous pouvez prendre contact avec lui pour savoir où en est l’instruction. »

Dans les jours qui suivent, j’appelle le numéro donné, cela ne répond jamais et la boite vocale indique le nom d’une autre personne. Je finis par laisser un message en précisant qu’il est destiné à R. C. Pas de réponse.

Début mai, je me rends à l’antenne régionale de Gouraud, je rencontre M. F, après différents appels il finit par joindre R. C. qui lui dit : « Oui normalement le dossier est éligible mais il faut que je vois avec ma collègue Mme X, si c’est nous qui suivons ce dossier car nous ne savons pas s’il relève de la culture ou du patrimoine. »

Courant juin, je retourne voir M. F. qui me dit : « J’ai une info, votre dossier devrait passer en commission en juillet. »

Début septembre, je retourne voir M. F., il lance plusieurs appels tous sans réponse, laisse des messages avec mes coordonnées. Sans résultat.
11 octobre, nouvelle visite à M. F.. Il lance encore différents appels, sans réponse et finit par avoir quelqu’un qui lui dit : « R.C. ne s’occupe plus de cela, il faut contacter M.S. »

15 octobre, j’appelle M. S. qui est continuellement sur répondeur, je laisse deux messages.

18 octobre, je rappelle : toujours sur répondeur.

21 octobre, mail de M.S. : « Monsieur Rolland, votre dossier est inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée de novembre. » Sachant que notre demande a été déposée sur le site de la Région le 31 janvier 2019 dernier, c’est-à-dire il y a presque 10 mois, pour un colloque qui se déroulera fin novembre.

23 octobre : M. Engrand, conseiller régional de Soissons, m’appelle pour me dire que Christophe Coulon (vice-président de la Région) va m’adresser un mail pour me dire que nous n’aurons rien car, selon le directeur de la culture, notre colloque n’est pas éligible car trop scientifique.

Pourtant le message de la région du 21 octobre dit que notre dossier sera soumis à la commission de novembre. Or ne sont soumis à la commission que les dossiers éligibles. Notre dossier serait donc éligible ? J’entends déjà nous dire qu’une aide n’est pas une obligation. Je réponds que je le sais, mais en revanche une réponse dans un délai raisonnable est bien un dû. Si en juin nous avions eu une réponse négative, nous nous serions posés la question de la continuité de notre action. A un mois de cette manifestation, je me vois mal dire à tous les chercheurs qui ont préparé leurs interventions : « Circulez, il n’y a plus rien à voir ! » 15 jours avant ce colloque nous en sommes là : 10 mois de pleine incohérence.

Pas démobilisée, mais sans aides de la Région, la Société Historique de Soissons organisera bien son colloque « A la conquête des ruines » les vendredi 29 et samedi 30 novembre à la Cité de la musique et de la danse de Soissons.

Colloque :
“A la conquête des ruines”

Vendredi 29 & Samedi 30 novembre 2019

SOISSONS
Cité de la Musique
Parc Gouraud

Actualités

Un test gratuit au covid-19 toute la semaine à Soissons

Une campagne de dépistage gratuit du covid-19 est ouverte à Soissons jusqu’à vendredi.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

L’Agence Régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France et le centre hospitalier de Soissons organisent un dépistage gratuit au coronavirus covid-19 du mardi 26 au vendredi 29 mai. Les volontaires peuvent ainsi bénéficier d’un test virologique par PCR (dans le nez). Il leur est juste demandé de se présenter avec un masque de protection, de respecter les gestes barrières et les  mesures de distanciation.

Les équipes de l'ARS et du centre hospitalier de Soissons prêtes à réaliser les tests de dépistage (© page facebook Alain Crémont).

L’initiative est lancée dans le cadre du contrat local de santé avec la Ville de Soissons qui s’est engagée à suivre une démarche de prévention sanitaire. La municipalité a donc mis quatre structures à disposition des équipes de l’ARS et du centre hospitalier :

  • Au centre social de Presles : mardi 26/05 de 14h à 18h et mercredi 27/05 de 9h à 12h
  • Au centre social de Saint-Crépin : mercredi 27/05 de 14h à 18h
  • A la salle des Fêtes du Mail/Scène culturelle : jeudi 28/05 de 14h à 18h
  • A la salle multifonctions de la crèche « Les Jardins de Chevreux » : vendredi 29/05 de 14h à 18h).
PRINK – Mai 2020

Continuer la lecture

Actualités

Le contrôle technique prolongé jusqu’au 23 juin

Le délai de tolérance pour passer son contrôle technique a été fixé par le gouvernement au 23 juin.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

La préfecture de l’Aisne communique que le gouvernement a fixé la fin du délai de tolérance pour réaliser son contrôle technique de véhicule léger au 23 juin 2020. Les centres de contrôle technique ont en effet rouvert sur l’ensemble du territoire et de façon à ne pas pénaliser les automobilistes confinés pendant la période de crise sanitaire, un délai de tolérance a été accordé.

Les automobilistes concernés sont ceux dont le contrôle technique est arrivé à échéance depuis le 12 mars. Après avoir bénéficié d’un prolongement pendant le confinement, ils disposent désormais de plus d’un mois pour s’organiser.

Pour les autres véhicules, le calendrier réglementaire légal poursuit son cours et les échéances ne sont pas modifiées.

Quelle utilité au contrôle technique ?

Le ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) rappellent l’importance de réaliser le contrôle technique pour l’ensemble des automobilistes pour assurer leur sécurité et limiter les émissions polluantes de leur véhicule. Par ailleurs, ils recommandent aux Français de ne pas attendre la date limite de tolérance, fixée au 23 juin 2020 inclus, pour réaliser leur contrôle technique pour plusieurs raisons :

  • S’assurer que son véhicule ne présente pas de défaillance majeure liée à la sécurité routière ou à l’environnement ;
  • S’assurer d’avoir un rendez-vous dans les temps afin de ne pas maintenir en circulation un véhicule en défaut de contrôle technique ;
  • Permettre aux centres de contrôle technique d’organiser leur planning de rendez-vous de manière à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires.
PRINK – Mai 2020

Continuer la lecture

Publireportage

EGP Assurances prêt à recevoir le public

Toute l’équipe d’EGP Assurances est restée mobilisée 6 jours sur 7 pendant les deux mois de confinement. Elle a ainsi réussi à maintenir ses services de courtages, assurances et placements au bénéfice de ses clients particuliers comme professionnels.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

Toute l’équipe d’EGP Assurances est restée mobilisée 6 jours sur 7 pendant les deux mois de confinement. Elle a ainsi réussi à maintenir ses services de courtages, assurances et placements au bénéfice de ses clients particuliers comme professionnels.

Le cabinet soissonnais est maintenant prêt à accueillir le public, en prenant bien soin de respecter les gestes barrières et les mesures de précaution nécessaires pour éradiquer le virus : « Il est indispensable de se protéger soi-même tout en protégeant les autres », souligne Eric Genin, le directeur d’EGP Assurances.

L'équipe d'EGP Assurances, ici à côté de Linda Moncourtois et de son atelier mobile de confection, s'est organisée pour accueillir ses clients dans le respect des mesures sanitaires.

Dans cette volonté d’observer les mesures sanitaires, Eric Genin et son équipe profitent du savoir-faire de Linda Moncourtois qui leur a confectionné des masques de protection divers et variés en tissu. Linda est en effet une passionnée de couture, de confection et de retouche. Elle est à son compte depuis septembre 2019 et se déplace chaque semaine avec sa caravane sur les marchés de Braine et Vailly-sur-Aisne *.

En cette période compliquée et exceptionnelle, Eric Genin met d’ailleurs un point d’honneur à remercier : « Tous les soignants, mais aussi tous les autres métiers qui ont contribué au maintien d’une vie normale, sans oublier de féliciter tous les autres qui ont respecté les mesures de confinement. »

* Pour tout besoin en couture, Linda Moncourtois est joignable au 07 50 31 88 47.

EGP Assurances :
6 boulevard du Tour de Ville
02200 Soissons

03 23 76 40 76
egp@egpassurances.fr

PRINK – Mai 2020

Continuer la lecture
P U B L I C I T É
JEROME TROUVE – Hypnose
FERME DE LECHELLE – Vente à la ferme

Inscription newsletter

Catégories

Facebook

Top du Vase