Connectez-vous avec le Vase

Actualités

La Rose et la tempête

La rose de la cathédrale de Soissons est présentée au public à l’abbaye Saint-Léger pendant sa restauration, suite à sa destruction par la tempête Egon de janvier 2017.

Le Vase Communicant

Publié

le

Dans la nuit du 12 au 13 janvier 2017, le passage de la tempête Egon en terres soissonnaises aura eu comme conséquence la plus spectaculaire d’avoir fait volé en éclats la rose occidentale de la cathédrale Saint-Gervais – Saint-Protais. Propriété de l’Etat, elle a fait depuis l’objet d’un diagnostic approfondi, « préalable indispensable avant d’engager les travaux de restauration, souligne le service Architecture et Patrimoine de Soissons. Après notamment une analyse fine des matériaux employés, la mise en évidence de leur hétérogénéité, il a été décidé d’opter pour une restitution intégrale des remplages de la rose occidentale. »

C’est donc un chantier rare qui débute à Soissons, celui de la réalisation d’une rose de cathédrale en ce début du XXIe siècle : « Il semble opportun de faire partager au plus grand nombre les enjeux et problématiques liés à ce chantier d’ampleur, et de découvrir de tout près la rose pendant sa restauration, posée sur le pavement de l’église Saint-Léger. »

De là est née l’exposition La Rose et la Tempête dédiée à cette œuvre magistrale de l’époque médiévale et qui va renaître au fil des mois. Pendant un an plus précisément, de janvier 2020 à janvier 2021, la Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France et la Ville de Soissons proposent en effet au public de vivre au plus près ce chantier de restauration peu commun.

De plus, durant l’exposition, le service Architecture et Patrimoine organise plusieurs événements qui ponctueront l’année. Nommées « Eclats de cathédrale, des fractures de la Grande Guerre jusqu’à la tempête Egon », les premières animations invitent « à une pérégrination urbaine de la cathédrale à l’abbatiale Saint-Léger où sont présentés les remplages de la rose réassemblés ».

Le programme des animations

  • « La Rose et la Tempête » : exposition du 10 janvier 2020 au 10 janvier 2021 à l’abbaye Saint-Léger – 2,5 € (tarif plein), 1 € (tarif réduit). Parallèlement à cette exposition, le musée de Soissons accueille, jusqu’au 31 mai 2020, l’exposition Revivre ! 1918, l’Aisne se reconstruit, conçue par les Archives départementales de l’Aisne.
  • « Eclats de cathédrale, des fractures de la Grande Guerre jusqu’à la tempête Egon » : dimanches 16 février et 15 mars à 14h30, rendez-vous à l’entrée de la cathédrale – 7 € par personne + 1 € de droit d’entrée au musée.
  • « L’imaginaire de la rose du moyen-âge au XXe siècle » : dimanches 19 avril, 17 mai et 14 juin.
  • « La magie des verres de couleur » : de juillet à septembre.
  • « Comprendre et restaurer » : dimanches 18 octobre, 22 novembre et 13 décembre.

Actualités

Le contrôle technique prolongé jusqu’au 23 juin

Le délai de tolérance pour passer son contrôle technique a été fixé par le gouvernement au 23 juin.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

La préfecture de l’Aisne communique que le gouvernement a fixé la fin du délai de tolérance pour réaliser son contrôle technique de véhicule léger au 23 juin 2020. Les centres de contrôle technique ont en effet rouvert sur l’ensemble du territoire et de façon à ne pas pénaliser les automobilistes confinés pendant la période de crise sanitaire, un délai de tolérance a été accordé.

Les automobilistes concernés sont ceux dont le contrôle technique est arrivé à échéance depuis le 12 mars. Après avoir bénéficié d’un prolongement pendant le confinement, ils disposent désormais de plus d’un mois pour s’organiser.

Pour les autres véhicules, le calendrier réglementaire légal poursuit son cours et les échéances ne sont pas modifiées.

Quelle utilité au contrôle technique ?

Le ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) rappellent l’importance de réaliser le contrôle technique pour l’ensemble des automobilistes pour assurer leur sécurité et limiter les émissions polluantes de leur véhicule. Par ailleurs, ils recommandent aux Français de ne pas attendre la date limite de tolérance, fixée au 23 juin 2020 inclus, pour réaliser leur contrôle technique pour plusieurs raisons :

  • S’assurer que son véhicule ne présente pas de défaillance majeure liée à la sécurité routière ou à l’environnement ;
  • S’assurer d’avoir un rendez-vous dans les temps afin de ne pas maintenir en circulation un véhicule en défaut de contrôle technique ;
  • Permettre aux centres de contrôle technique d’organiser leur planning de rendez-vous de manière à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires.
PRINK – Mai 2020

Continuer la lecture

Publireportage

EGP Assurances prêt à recevoir le public

Toute l’équipe d’EGP Assurances est restée mobilisée 6 jours sur 7 pendant les deux mois de confinement. Elle a ainsi réussi à maintenir ses services de courtages, assurances et placements au bénéfice de ses clients particuliers comme professionnels.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

Toute l’équipe d’EGP Assurances est restée mobilisée 6 jours sur 7 pendant les deux mois de confinement. Elle a ainsi réussi à maintenir ses services de courtages, assurances et placements au bénéfice de ses clients particuliers comme professionnels.

Le cabinet soissonnais est maintenant prêt à accueillir le public, en prenant bien soin de respecter les gestes barrières et les mesures de précaution nécessaires pour éradiquer le virus : « Il est indispensable de se protéger soi-même tout en protégeant les autres », souligne Eric Genin, le directeur d’EGP Assurances.

L'équipe d'EGP Assurances, ici à côté de Linda Moncourtois et de son atelier mobile de confection, s'est organisée pour accueillir ses clients dans le respect des mesures sanitaires.

Dans cette volonté d’observer les mesures sanitaires, Eric Genin et son équipe profitent du savoir-faire de Linda Moncourtois qui leur a confectionné des masques de protection divers et variés en tissu. Linda est en effet une passionnée de couture, de confection et de retouche. Elle est à son compte depuis septembre 2019 et se déplace chaque semaine avec sa caravane sur les marchés de Braine et Vailly-sur-Aisne *.

En cette période compliquée et exceptionnelle, Eric Genin met d’ailleurs un point d’honneur à remercier : « Tous les soignants, mais aussi tous les autres métiers qui ont contribué au maintien d’une vie normale, sans oublier de féliciter tous les autres qui ont respecté les mesures de confinement. »

* Pour tout besoin en couture, Linda Moncourtois est joignable au 07 50 31 88 47.

EGP Assurances :
6 boulevard du Tour de Ville
02200 Soissons

03 23 76 40 76
egp@egpassurances.fr

PRINK – Mai 2020

Continuer la lecture

Actualités

#TousAvecNosArtisans

La Chambre des métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France lance l’opération #TousAvecNosArtisans pour inciter les consommateurs à continuer à se rendre chez leurs artisans locaux.

Le Vase Communicant

Publié

le

ALLIANZ – Parution 2

Le coronavirus et le confinement auront eu au moins l’utilité de mettre en avant l’artisanat local. Des boulangers, aux traiteurs, ambulanciers jusqu’aux plombiers, les artisans se sont en effet retrouvés en première ligne pour que chacun bénéficie de leurs produits et services indispensables. L’idée du « consommer local » est passé d’une possible aspiration à une véritable nécessité.

C’est cette pratique de consommation que la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) veut continuer à défendre : « Avec le déconfinement, nous souhaitons que les habitants des Hauts-de-France qui se sont tournés vers leurs commerces de proximité ne perdent pas cette habitude, cela fait vivre les villes et les villages de la région, l’économie de proximité. »

La CMA des Hauts-de-France rappelle en effet le rôle important que jouent les artisans dans le tissu économique régional : ils représentent 90 000 entreprises pour 160 000 emplois. La CMA précise : « L’artisanat sera un vecteur fort de la reprise économique. »

Elle lance alors l’opération #TousAvecNosArtisans pour inciter le public à se déplacer chez leurs artisans. La campagne de communication vise donc à soutenir l’artisanat local de façon numérique ou réelle. Elle s’adresse tout autant aux consommateurs qu’aux artisans eux-mêmes pour partager l’action sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TousAvecNosArtisans, arborer le logo (voir l’illustration), afficher le sticker Tous Avec Nos Artisans disponible dans les antennes CMA, et bien sûr se rendre chez son artisan de proximité.

PRINK – Mai 2020

Continuer la lecture
P U B L I C I T É
JEROME TROUVE – Hypnose
FERME DE LECHELLE – Vente à la ferme

Inscription newsletter

Catégories

Facebook

Top du Vase