Connectez-vous avec le Vase

Actualités

SPECIAL ELECTIONS : économie, emploi et environnement

Le premier tour des élections municipales 2020 a lieu le dimanche 15 mars, suivi du potentiel second tour le 22 mars. A Soissons, cinq candidats se sont pour l’heure officiellement déclarés. Tout candidat a dans tous les cas jusqu’au 27 février pour se présenter et déposer sa liste de 35 noms pour composer le prochain conseil municipal de la cité du Vase.

Publié

le

Après avoir présenté les 5 candidats déclarés à la mairie de Soissons, nous avons demandé à chacun d’entre eux d’exposer – succinctement – leurs engagements et leurs propositions sur les thématiques spécifiques du développement économique et de l’emploi, de l’environnement et de la circulation douce, tout en exprimant leur position sur la future installation de l’usine Rockwool. Le premier tour des élections municipales aura lieu le dimanche 15 mars, puis le possible deuxième tour la semaine suivante du dimanche 22 mars.

Philippe ABBAS

soutenu par La France Insoumise

Le développement économique et l’emploi : « Concernant l’emploi, je propose la création d’un bureau municipal de l’emploi afin de renforcer le lien entre les partenaires, les sans-emplois et les employeurs. Ce lieu n’a pas vocation à se substituer au pôle emploi ou à la mission locale. Il doit proposer des outils, accompagner, mettre à disposition les offres d’emploi et être un interlocuteur privilégié pour les entreprises. Les expériences existantes en France ont montré de bon résultats, comme par exemple à Fécamp ou Pertuis. »

L’environnement et la mobilité : « Concernant l’environnement, je prône la création d’un poste d’adjoint au maire en charge de l’écologie, le développement durable et la transition énergétique, financée par une baisse d’un quart de l’indemnité des élus. Par ailleurs, la circulation douce devra inclure un véritable plan de développement des pistes cyclables, trop insuffisant selon moi, depuis 2014. La gratuite des bus est également prévue. »

L’installation de Rockwool : « Je demande et je suis le premier candidat à annoncer souhaiter un référendum d’initiative citoyenne sur l’implantation de cette usine Rockwool sur le territoire. J’ai bien conscience que cela peut créer 140 emplois. M. Crémont, étant premier vice-président du GrandSoissons depuis 2014, en charge de l’économie et de l’emploi, n’aurait-il pas eu d’autres opportunités que l’arrivée d une telle société controversée, au risque de voir un impact sur la santé de la population et l’environnement ? J’en profite donc pour parler de la construction du canal Seine Nord Europe qui débutera en septembre 2020. 3 000 à 6 000 emplois durant les travaux pour l’Aisne, l’Oise et l’Ile-de-France et à moyen terme, 15 000 emplois envisagés !! Étrangement, cela personne n’en parle… »

Alain CREMONT

maire sortant

Le développement économique et l’emploi : « Nous recréerons une offre foncière pour accueillir de nouvelles entreprises et nous créerons, au sein de la direction économique de GrandSoissons Agglomération, un service pour l’accompagnement de start-ups et pour les projets liés à l’économie circulaire. Nous lancerons également l’acte 2 renforcé du plan commerce de proximité dans tous les quartiers. De plus, à l’image de Chartres, nous mettrons notre patrimoine en valeur à travers “Soissons en lumières” pour faire de notre ville une destination touristique de villégiature et plus seulement de passage. »

L’environnement et la mobilité : « Nous déploierons un plan “Soissons 1000 arbres”, avec végétalisation des rues et façades, et créerons des îlots de fraîcheur sur des places et parcs et près de la rivière. Nous densifierons le réseau de pistes cyclables et développerons des parkings à vélo sécurisés. Fidèles à notre volonté de faire du cœur de ville un véritable lieu de vie, nous expérimenterons l’ensemble du cœur de ville en zone 30, une zone bleue et la piétonnisation une fois par trimestre. Nous améliorerons également les performances énergétiques des bâtiments publics. De plus, comme pour les véhicules de la collectivité, nous travaillerons avec le SITUS à déployer davantage de bus circulant à l’énergie propre. »

L’installation de Rockwool : « Fidèle à mon engagement en faveur de l’emploi sur un territoire qui compte 11,7 % de chômeurs et ayant là l’occasion de satisfaire les attentes légitimes de nos concitoyens, je suis favorable à l’installation de Rockwool et je fais confiance à l’État pour conduire toutes les études environnementales et sanitaires. »

Franck DELATTRE

soutenu par la République En Marche

Le développement économique et l’emploi : « Plus de 1 000 personnes ont quitté Soissons en 6 ans et cela a eu des répercussions sur l’attractivité du territoire, avec des classes et des commerces qui ferment. L’attractivité du territoire passe par le déploiement de la fibre optique, l’aménagement de nos infrastructures, une structure d’accompagnement pour l’implantation des entreprises avec la mise en place d’une équipe logistique facilitatrice, mettant du lien (il faut arrêter de travailler en silos) et de la synergie entre l’ensemble des acteurs du territoire (institutionnels, formation, élus, pôle emploi). Pour être attractif, il faut aussi baisser la taxe foncière, trop élevée et pénalisante pour l’activité et le pouvoir d’achat, nous la baisserons de 10 % dès la première année de notre mandat. »

L’environnement et la mobilité : « Nous revégétaliserons la ville (trop d’arbres abattus ces dernières années) et végétaliserons les toitures des bâtiments communaux ainsi que les friches commerciales et industrielles de façon réversible si une nouvelle activité venait à s’y installer. Une réfection thermique des bâtiments communaux, accompagnée d’installation de panneaux solaires sera lancée. Nous aménagerons, sur l’ensemble de la ville, un réseau de pistes cyclables vraiment sécurisé avec des aires de stationnement dédiés. Par ailleurs, les bus seront gratuits les mercredis et samedis, jours de marché. »

L’installation de Rockwool : « Attirer les investisseurs, c’est aussi assurer une bonne qualité de vie sur le territoire. En conséquence, toute implantation d’entreprise devra être écologiquement responsable. L’emploi ne peut se faire au détriment de la santé, en implantant des industries potentiellement polluantes. C’est le cas de Rockwool avec le risque de pollution, de répercussions sur la santé, un exode encore plus grand et une dévaluation conséquente des biens des Soissonnais. »

Sébastien LANGE

union de gauche

Le développement économique et l’emploi : « Depuis 40 ans, le bassin soissonnais a perdu plus de 3 000 emplois industriels. Notre projet, en s’appuyant sur la loi d’expérimentation du 28 mars 2003, propose donc que l’agglomération du Grand Soissons devienne un nouvel espace de la valorisation économique, sociale et environnementale des entreprises abandonnées ou menacées. Les enjeux se situent au niveau des savoirs, des savoir-faire et des compétences dont il est urgent d’assurer la pérennité sur le Soissonnais. Cela est étroitement lié à ceux de la qualité des emplois, de leur sécurisation et le développement de la formation tout au long de la vie. Un autre enjeu concerne leur financement avec une territorialisation des décisions par ses acteurs aussi bien privés que publics incluant les nouveaux acteurs du financement participatif. Il s’agit en particulier de mettre à la disposition du Soissonnais des outils pour responsabiliser les banques dont on connaît la réticence à prendre en compte l’apport des PME et TPE au développement du territoire. Enfin, notre projet porte un enjeu de démocratie lié à la participation des parties prenantes du territoire à la régulation de son développement.
Quant aux commerces, nos propositions sont claires : refus d’installations de nouvelles zones commerciales et développement des commerces de proximité. Le droit de préemption sur les locaux de Soissons sera maintenu avec un accompagnement des commerçants dans leur projet. Nous sommes également favorables au développement des entreprises liées aux activités de nuit. Les commerces du cœur de ville souffrent. Il est donc impératif de faire des allégements fiscaux aux nouvelles installations, afin de développer leur activité. Cela est déjà appliqué mais nous souhaitons une véritable équité entre les commerces. »

L’environnement et la mobilité : « Dans la redynamisation du cœur de ville, nous développerons davantage les lignes de bus et ces dernières seront gratuites. Des voies piétonnes seront créées avec une revégétalisation de nos voies et espaces verts, afin de compenser la minéralisation. Notre projet comprend aussi la multiplication des pistes cyclables. »

L’installation de Rockwool : « Nous y sommes favorables. Il faut créer des emplois. Néanmoins, nous serons vigilants sur le respect des normes environnementales et les types de contrats. »

Alain REYT

rassemblement national

Le développement économique et l’emploi : « Le réarmement économique de Soissons par implantation de nouvelles entreprises, industrielles de préférence, sera notre priorité parallèlement au dossier santé. L’avenir de Soissons, sa vitalité, sa capacité d’investissement, la qualité des services rendus à la population en terme d’infrastructures, de voirie, d’éducation, de culture, etc. – sont à ce prix. Les ressources financières de la commune ne peuvent pas reposer uniquement sur l’impôt foncier (injuste) et sur les subventions octroyées par l’État (trop aléatoire). Aussi faut-il promouvoir la création de valeur ajoutée par le travail, celle-ci générant un accroissement du pouvoir d’achat global dont profiteront tous les acteurs économiques au final (commerces, artisans, etc.) Soissons dispose d’atouts qu’il faut mettre davantage en valeur. Toutes les pistes n’ont pas été explorées dans ce sens. Bien sûr il ne suffira pas d’un claquement de doigts pour faire venir des industries. Il faudra se battre, aller chercher le travail et les emplois “avec les dents” selon l’expression de N. Sarkozy.
Il faudra également faire preuve de créativité, ouvrir de nouvelles pistes. Nous nous y emploierons. »

L’environnement et la mobilité : « La lutte pour l’environnement et la qualité de la vie doit s’envisager en relation avec l’économie et le social sinon on reste dans le symbolique. Ainsi, les circuits courts et le recours aux acteurs locaux seront systématiquement privilégiés. L’innovation et les économies d’énergie seront recherchées dans le transport (bus + vélo), l’habitat et les bâtiments publics. Nous aurons également une attention particulière pour l’entretien des espaces verts et naturels ainsi que pour le bien-être de nos amis les animaux. »

L’installation de Rockwool : « Nous sommes favorables à l’implantation de l’usine Rockwool à Soissons. Les isolants permettant de réduire la consommation énergétique des bâtiments – et donc les émissions de gaz à effet de serre – doivent bien venir de quelque part, il faut être cohérent et conséquent. Il appartient au maître d’ouvrage, la com d’agglo, de garantir une réalisation de haute qualité environnementale et sanitaire, au travers des obligations contenues dans le cahier des charges. »

Actualités

L’Eté sur les rives de l’Aisne cette année c’est à Pommiers

En 2022, on n’ira pas à Soissons Plage mais à Pommiers Beach. En raison des travaux sur la rive gauche des berges de l’Aisne, les animations de l’Eté sur les rives de l’Aisne sont en effet déplacées cette année à la base nautique de Pommiers.

Publié

le

La rive gauche des berges de l’Aisne, totalement réaménagée de la passerelle des Anglais au pont du Mail, est attendue dans un an exactement. Il n’aura pas échappé aux Soissonnais que les rues de la Résistance et Ernest Ringuier sont en chantier jusqu’au quai, dans la continuité de l’avenue de l’Aisne désormais refaite. Intégrées dans les travaux : les berges autour de la halte-fluviale et les futurs jardins de l’Aisne, face à l’hôtel de ville, en lieu et place des habituelles animations de Soissons Plage et de l’Eté sur les rives de l’Aisne. De fait, impossible d’y organiser ces événements cette année. L’Eté sur les rives de l’Aisne 2022 est ainsi déplacé à la base nautique de Pommiers. La Ville de Soissons avait bien pensé à faire le saut de l’autre côté de la rivière sur le quai Saint-Waast, mais là ce sont les Voies navigables de France qui ont besoin de l’espace pour l’accostage des péniches et des plaisanciers. La rive droite ne sera pas pour autant désertée tout l’été, au contraire, la municipalité a missionné les patrons du Havana pour monter le premier bar — guinguette sur les bords de l’Aisne. De même, une scène a été installée pour les concerts du dimanche auparavant organisés à côté de la halte-fluviale.

Les bénévoles des Voiles du Soissonnais prêts à accueillir le public tout l’été à la base nautique de Pommiers.

Toutes les autres animations de l’Eté sur les rives de l’Aisne se déroulent donc à Pommiers, à l’exception du baby-bassin et du bac à sable qui n’ont pas pu être mis en place faute de surface assez plane. La base nautique de Pommiers était finalement la logique même pour assurer le relais des animations estivales, celle-ci étant le QG des Voiles du Soissonnais, l’association qui organise l’événement depuis des années. Sur place, les bateaux, les pédalos, les canoës et les barques sont déjà à flot pour embarquer les estivants. La base nautique était ouverte tous les week-ends du mois de juin, elle accueille maintenant le public tous les jours de 14h à 18h jusqu’au 4 septembre. Les bénévoles des Voiles du Soissonnais sont pour leur part prêts à faire passer aux visiteurs un bel été sur les rives de l’Aisne, à Pommiers.

Un été sur les rives de l’Aisne : tous les jours de 14h à 18h, à la base nautique de Pommiers jusqu’au 4 septembre. Location de bateau électrique, canoë, pédalo, barque à rames, dragon-boat, balade en vedette fluviale. Renseignements, tarifs et réservations :
06 42 95 27 83 — avsoissonnais@gmail.com
avs-soissonnais.org

Continuer la lecture

Publireportage

MF Master Formations vous forme pour des métiers recherchés

MF Master Formations (Paris) est spécialisé depuis 2011 dans la formation en entreprise, dans le domaine des ressources humaines, du commerce et du social.

Publié

le

MF Master Formations (Paris) est spécialisé depuis 2011 dans la formation en entreprise, dans le domaine des ressources humaines, du commerce et du social. Entretien avec le fondateur Régis Grégoire.

Quelle est la particularité de MF Master Formations pour les entreprises ?

Notre centre de formation d’apprentis (habilité CFA – Centre de Formation d’Apprentis) dispense différentes formations certifiantes (titres professionnels). Nous proposons pour les entreprises : bilan de compétences, formations risques psychosociaux, formations agréées Comité Économique et Social, et comité d’hygiène et de sécurité (CSSCT-CSE). Nos formations se déroulent sur site, en groupe, ou sous forme de modules d’apprentissage seul en e-learning ou en viso/distanciel avec un formateur. Nous disposons de deux salles de formation à Soissons au Parc Gouraud.

Une offre sur-mesure

Nous avons fait le choix de demeurer à taille humaine tout en intervenant pour des groupes prestigieux : Dassault, Bolloré, Barriere, William Saurin, Safran Aerosystems, DS Smith, Bonduelle, Nestlé, Auchan, Lidl, etc… Cela nous permet d’offrir une prestation sur mesure et une grande réactivité. Nos intervenants coachent nos stagiaires et répondent à leurs besoins.

Quelle est votre actualité ?

Le 1er Septembre 2022, nous ouvrons une session Titre Professionnel Conseiller(ère) Commercial(e) et début 2023 nous entamerons une session Titre Professionnel ARH Assitant(e) Ressources Humaines.

Vous avez entre 18 et 29 ans ou vous êtes bénéficiaire d’une RQTH, vous êtes motivé pour vous former au métier de commercial ou dans les ressources humaines, contactez Master Formations : Régis au 06 50 03 95 05.

Quels conseils pouvez-vous donner aux chefs d’entreprises ?

RRecruter par le biais de l’apprentissage représente un réel intérêt pour les entreprises et les jeunes, que vous pouvez former aux particularités de votre entreprise. L’État a d’ailleurs misé sur cette solution pour sortir de la crise avec la reconduction du dispositif «Un jeune, une solution». Nous ne pouvons qu’inciter les salariés à utiliser leur compte personnel de formation (CPF) pour développer ou faire un bilan de leurs compétences.

Quels conseils aux demandeurs d’emploi (DE) ?

Il ne faut pas hésiter à nous contacter pour se former ou se reconvertir. Les DE qui sollicitent une formation qualifiante chez MF Master Formations sont accompagnés dans leur recherche d’entreprise.

MASTER FORMATIONS

Parc Gouraud – Bâtiment «Les Alizés»
8 allée de l’Innovation
02200 SOISSONS

Régis Grégoire : 06 50 03 95 05

Retrouvez le catalogue des formations sur :
www.master-formations.eu

Continuer la lecture

Publireportage

C’est le mois du rangement chez Nation Literie

Un savoir-faire artisanal existe encore à deux pas de chez nous, sur le territoire du Sud de l’Aisne.

Publié

le

Aujourd’hui, Nation Literie présente une gamme de 40 modèles de matelas aux conforts distincts : extra-souple, souple, mi-ferme, ferme et extra-ferme. A la tête de ce fleuron de notre département, Maurice Gamblin adapte le matelas à la morphologie de chacun.

Comment choisir son matelas ?

Nation Literie propose toutes les technologies qui existent sur le marché : matelas ressorts, à lattes, mémoire de forme/HR, Waterbed… « Choisir son matelas, c’est d’abord l’essayer. Le choix du confort d’un matelas est très personnel car chaque personne a sa propre morphologie. vous pouvez choisir deux conforts dans un seul matelas comme par exemple ferme d’un côté et mi-ferme de l’autre. Ne confondez pas “matelas mou“ et “matelas souple“. Un matelas souple, soutient le dos et diminue les points de pression de l’épaule et du bassin quand on dort sur le côté, alors qu’un matelas mou déforme le dos car le bassin s’enfonce trop par rapport aux épaules et aux jambes. »

Comment choisir son sommier ?

Un sommier a toujours l’air en bon état et pourtant, il se fatigue au fil des ans. Il est important de le tester avant de changer le matelas. Pour cela, il faut s’allonger dessus, SANS LE MATELAS :
« Si vous êtes un peu comme dans un hamac, les fessiers plus bas que la tête et les jambes, alors… il est impératif de le changer. Un excellent matelas posé sur un sommier inadapté ou trop ancien ne permettra pas de résoudre la délicate équation du maintien dans la souplesse. »
Nation Literie fabrique pour sa part des sommiers à lattes qui peuvent être fixes ou relevables, dans toutes les dimensions et qui peuvent s’adapter à votre cadre de lit : « Plusieurs choix de finitions sont possibles : tissu, bois, laque. Teintes au choix. »

Le lit coffre en bois massif Nation Literie est unique. Pourquoi ?

• Une structure complétement en bois massif fabriquée dans nos propres ateliers à Coincy l’Abbaye.
• Un sommier unique, en lattes en multiplis de hêtre qui permet de recevoir les matelas les plus confortables.
• Au choix : 5 essences de bois massif ( Pin – Chêne – Hêtre – Frêne – Orme)
• Au choix : Une dizaine de teintes et des laques sur-mesure selon le RAL de votre envie.
• Au choix : Les dimensions (Toutes les largeurs et toutes les longueurs)
• Au choix : La profondeur et donc la capacité de rangement (de 30 à 50 cm voire plus si vous insistez)
• Au choix : Avec tête de lit en bois (design au choix) ou tête de lit moelleuse en tissu (au choix).
• Entièrement démontable, y compris le sommier ! Un lit coffre en 180 X 200 à livrer dans une tour de château, c’est possible.
• Possibilité de système de relevage motorisé permettant de supporter tous les poids de matelas • Possibilité d’associer un système relaxation motorisé.
• Le petit plus : une quincaillerie dessinée et fabriquée pour nous en Picardie.
Et aussi ….une finition naturelle, sans solvant assurant un intérieur sain.
Entièrement démontable, Nation Literie livre et installe ce lit coffre dans toute la France !

NATION LITERIE

1 rue de la haye, Armentières sur Ourcq
(sur D1 entre Château-Thierry et Soissons)

Ouvert de 9h à 13h et 14h à 18h
du mardi au vendredi
de 10h à 13h et 14h à 19h le samedi

03 23 55 01 28

Retrouvez-nous sur :
www.nationliterie.fr

Continuer la lecture

Top du Vase

LE VASE sur votre mobile ?

Installer
×