Connectez-vous avec le Vase

Actualités

Les Brigittes : le vent de légèreté dans la mode soissonnaise

La cité du Vase a ses Brigittes : un duo féminin, sexy, moderne et vintage, libres et délibérément légères.

Publié

le

La cité du Vase a ses Brigittes : un duo féminin, sexy, moderne et vintage, libres et délibérément légères. Ici s’arrête la comparaison avec le duo de chanteuses Brigitte (sans « s »), « même si cela arrive que l’on nous confonde avec elles alors que nous ne les connaissions pas auparavant », s’amusent les Brigittes soissonnaises, car leur référence à elles c’est Brigitte Bardot : « L’icône de la femme libre et de la mode des années 50. » Véronique Bérenger et Audrey Sinet ont en effet créé les Brigittes comme un label de mode, une sélection de sacs à main au départ de l’activité en 2014, puis celle-ci s’est élargie aux vêtements.

Habitantes d’Ambleny, elles sont parties du constat que l’offre manquait de diversité à Soissons. A travers leur label, Véronique et Audrey font alors leur propre sélection à Paris et proposent leurs gammes de sacs, d’accessoires et de vêtements au-delà de la simple tendance actuelle, mais toujours propre à leur identité. Le style Brigittes : « C’est l’originalité, le vintage, la futilité assumée, mais aussi l’exubérance, la liberté de s’habiller comme on veut. Avec nous, une robe à paillettes ne se met pas que pour un cocktail, c’est oser se lâcher. Notre identité, c’est en somme la représentation de la femme de la quarantaine d’aujourd’hui, qui a envie d’être jolie et de le dire, qui a envie de s’amuser et surtout de ne pas se prendre au sérieux. »

De fait, le style Brigittes, c’est aussi une philosophie et un univers qui les caractérisent : « Le vêtement est le reflet de notre identité dans une société qui pousse à la discrétion et qui est soumise au regard de l’autre. Notre posture est de se libérer de ces règles et de s’habiller comme on le désire. Pour notre part, nous portons ce qui nous ressemble et c’est aussi ce que nous proposons à nos clientes. Nous montrons par l’exemple que l’on ne risque rien à se lâcher par des plaisirs simples, même face au jugement du regard de l’autre. »

La première mise en scène : les Miss Betteraves.

Toute l’originalité des Brigittes explose dans l’univers visuel que Véronique et Audrey ont développé autour de leur label, le domaine de prédilection d’Audrey en l’occurrence, elle-même photographe de métier. Dès leur toute première présentation, elles « annonçaient la couleur » en posant en « Miss Betteraves ». Depuis, chaque collection est associée à une nouvelle thématique dont le second degré et la légèreté restent le fil rouge : « Une bulle de liberté, disent-elles, plutôt indispensable en ce moment. »

L’univers, les images et les collections sont visibles sur la page Facebook « Les Brigittes » à laquelle 1 700 personnes sont abonnées. Elles utilisent en effet le réseau social comme plateforme économique, « un modèle qui fonctionne » confient-elles, mais elles sont aussi très régulièrement présentes dans les boutiques éphémères de Soissons. Une activité de commerçante sur le terrain, le domaine privilégié cette fois de Véronique, qui l’exerce désormais à temps complet : « La boutique éphémère est un système idéal pour présenter nos collections. Nous avons des clientes fidèles qui nous suivent, nous soutiennent et qui font même notre promotion. »

Bien sûr, la crise sanitaire est passée par là et est venue compliquer les choses comme pour beaucoup d’activités commerciales : « Nous avions ressenti un petit boum au premier déconfinement, puis le couvre-feu a bouleversé les habitudes des gens. D’une part, tout est fermé à la sortie du travail, et d’autre part, les clientes qui venaient à la pause du midi n’ont plus d’autre choix que de faire leurs courses alimentaires à cette heure-là. » Les Brigittes font elles aussi face à un avenir incertain et ne peuvent envisager de projets à long terme : « Nous vivons au jour le jour, mais la crise nous oblige aussi à nous réinventer, ajoutent-elles, avec l’idée de créer une e-boutique notamment. » Très vite, l’esprit « Brigittes » prend en effet le dessus : « Il est nécessaire de prendre du recul et de relativiser. » A l’image de leur label, c’est bien la légèreté qu’elles veulent insuffler dans l’air du temps.

 

Crédits photos © Audrey Sinet

[wpproads id=”16024″ center=”1″]
[wpproads id=”16016″ center=”1″]

Continuer la lecture

LE VASE sur votre mobile ?

Installer
×