Connectez-vous avec le Vase

Actualités

Une visite du chantier en avant-première avant l’inauguration à l’automne

L’inauguration de la Cité internationale de la langue française au château de Villers-Cotterêts étaient attendue en ce printemps 2022. Elle sera finalement retardée de deux saisons car l’ouverture officielle est annoncée à l’automne prochain. Mais une ouverture au public en avant-première est tout de même organisée pour découvrir les trésors patrimoniaux déjà restaurés côté logis royal et jeu de paume. L’opération se déroule les 19 et 20 mars à l’occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie.

Publié

le

Xavier Bailly, l’administrateur du château de Villers-Cotterêts, ici en plein travaux de restauration avant l’ouverture de la Cité internationale à l’automne.

400 compagnons du devoir travaillent toujours en continu sur l’immense chantier de restauration du château de Villers-Cotterêts. Ils poursuivront donc leur travail jusqu’à l’automne 2022, période à laquelle est programmée l’inauguration de la Cité internationale de la langue française. Le chantier s’ouvre cependant les 19 et 20 mars, le temps d’un week-end dédié à la première présentation au public de la partie déjà restaurée, celle-ci étant de plus l’entrée de la future Cité internationale avec son parcours d’expositions. Cette partie du logis royal et du jeu de paume comprend d’ailleurs les principaux chefs-d’œuvre du château Renaissance de François 1er, à commencer par l’escalier restauré du Roi, l’ancienne chapelle ou salle des Etats où fut hypothétiquement signée la célèbre ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 qui imposa le français comme langue officielle du royaume pour tous les actes administratifs et judiciaires, jusqu’à l’escalier de la Reine.
Après deux ans de travaux, l’occasion est ainsi donnée au public de découvrir l’avancée du projet, en débutant par la façade sud du château, côté place Aristide Briand, dégagée des échafaudages. L’occasion également de voir que le projet prend forme depuis l’idée émise en 2017 sur fond de campagne présidentielle, par un certain Emmanuel Macron alors candidat. Les études ont été lancées dès 2018 et le président désormais élu est même venu faire une visite surprise pour confirmer qu’il voulait placer la ville d’Alexandre Dumas au centre de la francophonie. L’Etat a alors confié la réalisation du projet au Centre des Monuments Nationaux (CMN) qui a dépêché sur place Xavier Bailly comme administrateur du château de Villers-Cotterêts et ses 23 000 m2 de monuments historiques. Il ne fallait pas moins d’une structure aussi importante que le CMN qui gère 100 monuments nationaux et 10 millions de visiteurs par an pour mener à bien un projet de l’ampleur de la Cité internationale de la langue française au budget de 185 M€. Philippe Bélaval, le président du CMN, a d’ailleurs classé le château de Villers-Cotterêts comme l’une des trois ouvertures majeures de l’année en France (NDLR : avec le site d’Ensérune et l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue).

Le château de Villers-Cotterêts en restauration pour accueillir la Cité internationale de la langue française.

« La plus haute grue après celle de Notre-Dame-de-Paris »

Après avoir administré le Mont-Saint-Michel, Xavier Bailly a pour sa part pris ses fonctions en terres cotteréziennes en septembre 2019. Depuis le début des travaux en février 2020, il confie « n’avoir pas chômé et bien travaillé avec l’ensemble des partenaires et des 600 compagnons à l’œuvre au plus fort du chantier ». Le retard de quelques mois, il l’explique principalement par « les mauvaises surprises auxquelles nous avons dû faire face dans un château qui a été malmené pendant deux siècles, des transformations qui n’ont pas été faites dans le respect d’un monument historique. Dans le même temps, la crise sanitaire ne nous a pas facilité la tâche. »
L’autre partie des travaux restant à faire se situe quant à elle dans les ailes des communs et la cour des Offices. Elle concerne les activités à vocation économique où seront concentrés l’hôtellerie – restauration, l’entrepreneuriat et les lieux culturels complémentaires. Deux avis d’appel à manifestation d’intérêt ont été lancés concernant un hôtel/restaurant et un tiers-lieu.

Pour autant, les rénovations entreprises sont d’ores et déjà suffisamment spectaculaires pour ouvrir le château au public les 19 et 20 mars. La (re) découverte de son histoire et toutes les informations sur la magistrale restauration en cours sont aussi l’objet de l’ouverture de la Maison du projet depuis le 15 janvier (lire l’encadré).
« Il s’agit d’appréhender les différentes étapes du chantier, précise Xavier Bailly : 3 600 m2 de toiture à restaurer, la plus haute grue sur un chantier patrimonial après celle de Notre-Dame-de-Paris, l’installation d’une verrière de 620 m2 abritant un ciel lexical dans la cour du Jeu de Paume…
C’est toute une vie qui s’organise au quotidien derrière les palissades, faite de savoir-faire, ceux de métiers différents et tous complémentaires. » Et à quelques mois de l’inauguration officielle, l’administrateur invite la population à se projeter dans l’avenir : « Celui de la Cité internationale de la langue française, lieu culturel et artistique reposant sur un programme entièrement dédié à la langue française. Elle offrira 1 600 m2 d’expositions permanentes et temporaires dont 1 200 m2 de parcours permanent de visite sur la langue française, un auditorium de 250 places, 2 commerces de proximité avec une librairie et un café-salon de thé et 12 ateliers de résidence pour des artistes, chercheurs, entrepreneurs. »

Ouverture exceptionnelle du chantier les 19 et 20 mars

A l’occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie et de la Journée internationale de la francophonie, une ouverture exceptionnelle du chantier du château de Villers-Cotterêts est organisée : samedi 19 et dimanche 20 mars de 10h à 19h – Accès par la place Aristide-Briand – Gratuit.
Découvrez en avant-première les chefs-d’œuvre de la Renaissance restaurés du château. En pénétrant dans la cour des Offices, la façade sud du Logis royal, joyau de l’architecture, dévoilera sa splendeur retrouvée. Les escaliers du Roi et de la Reine vous surprendront par leur ampleur et la richesse de leur décoration. Enfin, la chapelle vous éblouira par sa hauteur retrouvée et ses ornements. Des guides-conférenciers vous dévoileront tout au long de la journée l’histoire et les anecdotes de ces joyaux de la Renaissance, étapes du futur parcours de visite de la Cité internationale de la langue française.
Départ des visites commentées toutes les 15 minutes, de 10h à 19h – Réservation sur place uniquement.
Visites accessibles à partir de 7 ans (les espaces restent difficiles d’accès).
En nocturnes : vendredi 18 et samedi 19 mars de 20h à 21h30.
« La forêt s’invite au château » : illumination artistique de la façade du logis royal par Lumière de Verre. A la tombée de la nuit, la cour des offices s’illumine dans la tradition des lanternes magiques. La magnifique collection de diapositives de verre façonnées et colorées à la main de Julien Guiller et Stéphane Petit est projetée sur toute la hauteur des façades restaurées. Ormes, chênes, pins… la forêt s’invite au château.

La maison du projet ouverte en attendant la Cité

Située dans le parc du château de Villers-Cotterêts, au « Petit bosquet » à la jonction de l’impasse de la Faisanderie et de l’avenue du Rossignol, la maison du projet est ouverte depuis le 15 janvier, tous les samedis en accès libre de 10h à 12h et de 14h à 17h. Tandis que le chantier de restauration et d’aménagement du château bat son plein, le Centre des Monuments Nationaux propose ici des temps d’accueil et d’information. La maison du projet s’adresse tout particulièrement aux Cotteréziens, aux habitants des villages alentours, aux promeneurs et aux curieux pour qu’ils découvrent, redécouvrent, échangent et s’approprient le projet de Cité internationale de la langue française. « Un projet culturel aux multiples facettes, souligne Lyse Hautecœur, chargée de communication au Centre des Monuments Nationaux. Cet espace permet notamment de redécouvrir l’histoire du château de Villers-Cotterêts et tout savoir sur sa magistrale restauration en cours, car c’est une véritable renaissance que va connaître ce joyau architectural. »

Sortie en avant-première du timbre « Cité internationale »

L’Amicale philatélique cotterézienne annonce avec fierté la sortie du timbre « Cité internationale de la langue française ». La Poste émet ce nouveau timbre à partir du 21 mars, mais il sera vendu en avant-première sur place, dans la cour des Offices du château de Villers-Cotterêts, les samedi 19 et dimanche 20 mars lors de la première ouverture au public, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. A cette occasion, le graveur Louis Genty et le dessinateur Clovis Rétif animeront une séance de dédicaces au château, le samedi 19 mars de 10h30 à 12h30. Dans le même temps, le timbre sera également vendu en avant-première le samedi à Paris, au Carré d’Encre (13 bis rue des Mathurins) de 10h à 17h.
Le timbre fait bien sûr référence à François 1er qui a engagé la construction du château de Villers-Cotterêts à partir de 1532. C’est en cette demeure royale qu’il signa l’ordonnance d’août 1539 dite de Villers-Cotterêts, imposant le français dans les actes administratifs et juridiques et ouvrant ainsi la voie à la généralisation de son usage et à son institution comme langue officielle. Elle constitue en cela une étape décisive dans la construction de l’unité française. Resté dans le domaine royal jusqu’à la Révolution, le château est saisi comme bien national en 1790. Il devient par la suite un dépôt de mendicité, puis une maison de retraite, qui se retire progressivement des bâtiments avant de les quitter totalement en 2014. Place désormais à la Cité internationale de la langue française lancée par le président Emmanuel Macron. En mars 2018, il confia le projet de création au Centre des Monuments Nationaux.
A partir du 21 mars 2022, le timbre « Cité internationale de la langue française » sera vendu dans certains bureaux de poste, par abonnement ou par correspondance à Philaposte Service clients commercial ZI avenue Benoît Frachon BP 10106 Boulazac, 24051 Périgueux cedex 09, par téléphone au 05 53 03 19 26, par mail sav-phila.philaposte@laposte.fr, sur réservation auprès de votre buraliste, ou sur le site www.laposte.fr

Continuer la lecture

LE VASE sur votre mobile ?

Installer
×