Connectez-vous avec le Vase

Danse

Présentation de la Saison : ” L’art est un mensonge qui nous permet de dévoiler la vérité.”

Publié

le

L'art du choix

La présentation de la prochaine Saison Culturelle sur la scène du Mail, sous les scintillements de trois lustres somptueux, était en elle-même un spectacle.

En trois rangs, des élèves de Classes à Horaires Aménagés Théâtre (CHAT) du collège Saint-Just ont lancé un vibrant hommage à l’art du spectacle, suivis du seul-en-scène du directeur du Mail et de la Cité de la Musique, Benoît Wiart, qui a détaillé les événements, mois par mois, accompagnés d’extraits projetés sur un écran.

L’humoriste Paul Mirabel

Il y aura 44 spectacles (*) – dont 14 regroupés en mars et avril, ce qui en fera un festival officieux de tous les genres.

La Saison commence par trois récitals à la Cité, reflétant la place accordée à la musique, avec une trentaine d’événements en tout. Pour le classique il y a des musiciens familiers à Soissons, Renaud Capuçon, Romain Leleu et son frère Thomas (qui surprendront avec un programme surtout Baroque), le pianiste Alexandre Tharaud ; des ensembles fidèles à Soissons dont les Orchestres de Picardie, Lille et des Siècles, et le Concert de la Loge avec son chef Julien Chauvin, toujours à la pointe de l’originalité.

Le rap, le soul et la chanson française et le folk sont assurés par Féfé, Olivia Ruiz, Jenifer, Thomas Kahn, Thomas Leleu (cette fois sans Romain), The Liquidators et la Grande Sophie (certains de ces noms ont suscité des murmures de satisfaction dans la salle).

Il y aura sept soirées théâtre avec deux comédies musicales, dont une adaptation de 24 heures de la vie d’une femme, de Stefan Zweig ; danse contemporaine (mais pas de ballet classique), cirque, humoristes dont l’angélique petit diable Paul Mirabel. Enfin les inclassables, tel une soirée avec Alessandra Sublet, animatrice devenue comédienne qui présentera ses conseils dramatisés sur ses audaces ratées mais finalement positives.

Pour finir, les élèves en blanc – futurs artistes réussis ou au moins spectateurs avertis – ont cité les meilleures autorités en la matière, dont Picasso pour qui « l’art est un mensonge qui permet de dévoiler la vérité. »

La fête s’est poursuivie sur le trottoir devant le théâtre, chacun avec un verre et un petit carré cramoisi de 75 pages à la main, preuve de la réalité du programme à venir.


(*) Plus 23 spectacles jeune public : voir livret-programme.

Un commentaire ? : denis.mahaffey@levase.fr

Continuer la lecture
P U B L I C I T É

Inscription newsletter

Catégories

Facebook

LE VASE sur votre mobile ?

Installer
×